Réminiscence et ma chanson de l’été

J’ai eu du mal à trouver cette chanson de l’été suite à l’article de Julys car pour moi les vacances sont encore loin et que j’essaie le fameux « vivre au jour le jour » conseillé par ma psy.

Mais voilà, le mariage de ma cousine ce samedi était le dernier « gros » évènement d’une longue série et j’ai maintenant l’impression que je vais pouvoir souffler jusqu’à nos « vraies » vacances, et j’ai donc trouvé la chanson qui me semble être le reflet de mes vacances.

Avant ça, quelques mots sur ce mariage… très beau, météo idéale, une mariée juste magnifique, son époux très élégant, ils forment un couple absolument époustouflant. Beaucoup de personnes ont pris la parole, aussi bien durant la cérémonie qu’en dehors, et je ne sais pas si ce sont les origines africaines du marié qui voulaient ça, mais à chaque discours prononcé revenait invariablement des souhaits de grande famille. J’imagine qu’avec +/- 150 cousins du côté du marié, ça doit en effet être quelque chose d’important dans leur culture, que je ne connais malheureusement pas assez pour pouvoir me positionner sur le sujet. Et puis j’ai pensé à ma cousine, qui je sais, a envie d’avoir des enfants également, mais qui doit quand même avoir une sacré pression sur les épaules… J’ai aussi repensé à mon propre mariage, il y a déjà bientôt 3 ans, avec quelques vœux d’agrandir la famille mais sans plus. Je ne peux m’empêcher de me demander si finalement, ça aurait pu changer quelque chose que les gens nous souhaitent plein de jolis bébés. C’est bête ce genre de réflexion car pas mal d’invités étaient au courant de nos soucis, donc c’était sans doute une marque de respect que de ne pas s’étendre sur le sujet, mais je ne peux m’empêcher de ressentir une pointe de jalousie vis-à-vis d’eux, qui, j’en suis persuadée, ne tarderont pas à agrandir leur famille tout juste unie.
Bref, nous nous attablons, le repas commence, l’ambiance est excellente, je me retrouve assise à côté de mon (demi) frère (je mets demi entre () car je trouve ça un peu idiot comme concept, comment peut-on avoir une « demie » personne, c’est mon frère tout entier ou ça ne l’est pas… mais je m’égare) avec qui nous parlons de tout et de rien et ça fait du bien car nous ne nous voyons pas très souvent (en l’occurrence, cela faisait un peu plus d’1 an que je ne l’avais plus vu à cause d’une embrouille à mon mariage, pour faire court, il ne nous a pas fait de cadeau, au sens propre du terme, j’aurai très bien pu comprendre qu’il n’ait pas les moyens mais un petit bouquet de fleur ou une petite carte expliquant son incapacité à nous offrir quoique ce soit pour des raisons x ou y aurait malgré tout été la bienvenue…). J’aime mon frère, et ce petit moment passé en famille m’a fait du bien malgré les ressentis que je pouvais avoir à son égard. Ses enfants, mon neveu et ma nièce sont adorables et extrêmement intelligents et mon neveu a fait fondre mon cœur d’artichaut… Il emmenait tout le monde voir la fontaine dans la cour intérieure de l’endroit où nous mangions, et comme la patience n’est pas la plus grande qualité des adultes en général, il a finit par me demander d’aller avec lui. Ravie par son enthousiasme, je me suis fait un plaisir de le suivre, et de passer un peu de temps avec lui. Il s’amusait à mouiller ses mains et laisser ses traces éphémères sur le sol quand tout à coup, il me regarde dans les yeux et me demande un bisous. Je me penche alors vers lui, et pensant qu’il allait juste me faire un smack sur la joue, il s’agrippe à moi et me fait un câlin en serrant de toutes ses forces. Je ne sais pas ce que ce petit bonhomme avait dans la tête ou dans le cœur, mais il m’a offert un merveilleux moment qui restera gravé dans mon ptit coeur!
On rentre car le repas allait être servi, la soirée continue de battre son plein, mon frère et moi nous retrouvons bientôt seuls de notre côté de la table, et là je commence à expliquer l’infertilité, la perte de poids nécessaire, les échecs durs à vivre mais l’envie de continuer malgré tout. Il m’écoute, me dit que ce n’est pas parce qu’on ne se parle pas qu’il ne s’intéresse pas à notre parcours (je partage parfois les publications Bamp! sur facebook et d’autres articles concernant les OPK), qu’il se renseigne et lit les articles en question. Je suis émue… mais il me dit aussi de laisser tomber le médical de la chose, et part sur la théorie de l’incompatibilité de 2 personnes, et qui si ça doit se faire, ça se fera de façon naturelle. Bizarrement, je ne l’ai pas mal pris. Je l’ai laissé dire, et j’ai écouté, en me disant qu’il avait raison. Pas sur tout, il n’est pas omniscient non plus, mais je suis de plus en plus convaincue que ça finira par fonctionner, d’une manière ou d’une autre, naturelle ou non. C’est complètement fou, car j’aurai pu lui raconter tellement de choses et lui prouver statistiquement, lui qui adore les chiffres, qu’il avait tort! Mais c’est comme si mon cerveau ne comprenait et n’acceptait un seul message sortant de sa bouche « vous y arriverez« . Je n’arrive toujours pas à l’expliquer, et je ne cherche pas à le faire, ça ne servirait à rien. Au lieu de ça, je n’ai aucun ressentiment à son égard, juste beaucoup d’amour, et probablement une forme de pardon. C’est donc dans cet état d’esprit qu’on s’est quittés, sans aucun mot, mais avec un câlin tout aussi fort que celui que son fils m’avait un peu auparavant… Drôle de sensation qui me bouleverse encore au moment où j’écris ces lignes.

Voilà donc une soirée rondement menée, qui marque le terme des diverses festivités auxquelles nous étions conviés Pilou et moi et qui nous laisse une perspective de vacances bien méritées! En attendant les « vraies » et longues vacances prévues le 10 août prochain (qui ne sont toujours pas réservées – bonjour l’angoisse), nous irons probablement faire un tour du côté de la côte d’Opale (d’ailleurs si vous avez des endroits à conseiller entre Calais, Wissant et Wimereux, je suis preneuse!!!), visiter un parc d’attraction avec mon autre neveu et ma maman, réaliser un petit atelier bricolage avec ma meilleure amie Miss Z pour l’initier aux joies de la confection des colis-cadeaux (dont je vous parlais ici) et faire un petit tour à Tournai les Bains à confirmer!

Pour toutes ces joyeusetés, une chanson (en fait plusieurs mais Julys en demandait une) m’accompagnera, c’est du bon, c’est du belge et le clip me parle énormément en ce moment… je vous laisse découvrir et savourer 🙂

Publicités

20 réflexions sur “Réminiscence et ma chanson de l’été

  1. Ces retrouvailles semblent avoir été chargées en émotions… C’est chouette de réussir à recréer des liens distendus.
    Merci d’avoir relevé le défi. Sache que j’adooore cette chanson que tu viens tout juste de me faire découvrir.
    Bon courage pour les derniers jours avant les vacances. Bises.

  2. Tes « retrouvailles » avec ton frère sont très touchantes… C’est tellement important de se sentir soutenue par nos proches. Bravo à toi de ne pas t’être braquée concernant son opinion sur le médical, car ce n’est pas toujours simple… Le plus important est de retenir le grand bien que cela t’a apporté. Vous ferez tout pour y arriver, vous tenterez tout et le principal est de n’avoir aucun regret…
    Bonnes vacances à toi Tinkie, profitez bien et vivement les plus longues vacances !

    • Merci pour tes mots. C’est vrai qu’il est difficile de ne pas se braquer quand on t’invente des « salades » ou qu’on essaie de t’expliquer le fameux « mari de la cousine de la boulangère du village d’à côté »… je suis peut-être vaccinée de tout ça qui sait :-p

  3. Quels jolis moments. Celui avec ton frère certes mais j’ai été très émue à la lecture de celui avec ton neveu.

    Profitez bien de vos vacances tous les 2.

    J’adore cette chanson moi aussi!!!

    Gros bisous.

    • Aaah je suis contente que la chanson ait un peu de succès 🙂 C’est vrai que mon neveu m’a très fort touchée car on ne se voit vraiment pas souvent, alors qu’il s’exprime de cette façon, lui qui est toujours plongé dans sa bulle, ça en a fait un moment très particulier! Bisous Bichon.

  4. Le récit des « retrouvailles » avec ton frère est très émouvant, je vous souhaite encore de beaux moments de complicité devant vous !
    Puisque tu as un doute, je vous souhaite une immense famille, d’y arriver d’une façon ou d’une autre mais surtout d’y arriver vite ! 😙

    • Merci! Je ne sais pas ce qui m’attend avec mon frère, mais je ne pense pas que ça soit important, pas dans l’immédiat en tout cas. Et oui, j’espère qu’on y arrivera vite aussi :-p Bises!

  5. Coucou Tinkieginie, je découvre ton récit. Très touchant…
    As tu une date calée pour la FIV? En tous cas, je pense que c’est bien d’avoir des vacances avant pour attaquer ce nouveau protocole. Profite bien de tes vacances. Repos, apéros et détente!! Bises

    • Pas de date non, je dois d’abord perdre ces satanés kilos en trop, passer une hystéroscopie et reprendre la FIV sur le cycle qui suit… Je vais tout faire comme tu m’as dit, repos, apéros et détente au programme des vacances! Merci Chou 🙂

  6. un petit coucou par ici! J’adore ton post, il me rappelle tellement de choses à moi aussi… mariée depuis presque 2 ans, les voeux de nos proches étaient aussi d’agrandir la famille, mais connaissant aussi nos soucis ils étaient restés discrets également. Par contre, notre prêtre, que je connais très bien, avait eu une très gentille attention, en nous disant durant notre cérémonie, que nous aurons des enfants, d’une manière ou d’une autre, que nous serons parents un jour. et ca, je ne l’ai jamais oublié!!
    Il ne faut pas perdre espoir, et y croire toujours…
    Gros bisous miss

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s