Ce que j’aurai aimé qu’on me dise

Suite à l’initiative de Biquette, il me semble important de partager ces mots qui auraient pu me faire du bien.

On a tellement l’habitude de dire ce qu’on ne veut pas entendre, alors qu’au final, c’est tellement plus simple de dire ce qu’on veut entendre.

Alors on espère que des fertiles passent par ici, nous lisent, trouvent nos mots et les mettent en application.

  • La famille:

« Ne t’inquiète pas ma chérie, tu es sur le bon chemin, et je serai toujours à tes côtés »

« Oui, j’ai envie d’être grand-mère/grand-père, mais ce n’est pas le plus important. Prenez surtout bien soin de vous »

« Passe à la maison, j’ai préparé ton plat préféré »

« Tu seras une maman formidable »

  • Les collègues / le boss:

« Tu n’as pas l’air en forme, tu veux qu’on mange ensemble ce midi? »

« Je veux bien me charger de ton poste si tu arrives plus tard ces prochains jours »

« Tu peux aménager ton temps-plein sur 4 jours si tu le souhaites »

« Tu peux prendre quelques heures de récup’ avec toutes les heures supplémentaires que tu as fait ces 6 derniers mois »

  • Les amis:

« Comment allez-vous en ce moment? Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire pour vous? »

« Je me suis renseignée sur les traitements, comment te sens-tu durant ton protocole? »

« Allez viens, on va faire les boutiques/manger une glace/faire la fête et se moquer gentiment des MILK »

« C’est l’anniversaire de « notre enfant » avec ses copains/copines. Nous serions très contents de vous voir, mais si vous préférez, vous pouvez passer à la maison à un autre moment »

Il se trouve que j’ai des amies absolument formidables, qui ont eu des paroles plus que réconfortantes du style :

– « Tu seras une super maman »

– « J’espère de tout cœur que ça fonctionnera pour vous »

– « Tinkie – future PMAman »

– « C’est normal que vous soyez fatigués et démoralisés mais vous êtes courageux et vous méritez de devenir parents »

Ça me fait drôle de penser à tout ces paroles que j’aurai aimé entendre, et qui pourtant sont loin des considérations que je peux avoir aujourd’hui. Ne sachant pas très bien ce qu’il m’attend les prochains jours, voire prochaines semaines ou prochains moi, c’est difficile de vous en dire plus mais j’ai l’impression que la PMA s’éloigne encore un peu plus de moi (non pas pour des raisons médicales, mais pour des raisons plus personnelles, de couple).

Aujourd’hui, j’aimerai juste entendre que nous reprenons le combat, que nous irons jusqu’au bout ensemble et que si la PMA n’a pas la réponse à nos souhaits, l’adoption sera la clé de notre bonheur. Malheureusement, ces mots-là, je ne les entendrai peut-être jamais…

Publicités

43 réflexions sur “Ce que j’aurai aimé qu’on me dise

  1. Je suis agnostique, mais pour autant la citation que tu as mise me fait penser à quelque chose que j’ai entendu ce matin et qui m’a donné du courage : « Dieu ne t’impose que des défis que tu peux remporter ».
    Alors j’ai envie de croire que oui, la vie nous donne parfois (souvent….) l’impression qu’elle n’a plus de sens, mais qu’au final chaque grain de sable dans les rouages est une marche de plus pour atteindre le bonheur.
    J’espère fort pour vous… ❤️

    • J’espère fort pour vous aussi ma jolie Carotte!!! C’est bien dommage que tout cela tombe sur nous, même si au final ça doit nous apporter le bonheur… Je t’embrasse, merci pour tes mots doux ❤

  2. Je ne sais pas si je lis bien entre les lignes et j’espère me tromper mais il est vrai que la PMA met les couples à dure épreuve. Ça a failli nous séparer à un certain moment… j’espère de tout coeur que tu auras le soutien dont tu as besoin pour réussir à devenir mère. Parfois quelques mots tout simples font tellement de bien! Je t’embrasse

  3. Je crois comprendre que vous traversez une période difficile avec ton amoureux. J’espère que cela va s’arranger, essayez d’en parler calmement tous les 2. Tu sais qu’on est là si besoin. Je t’embrasse Tinkie.

  4. Idem que maxelie ! C’est pas simple cette PMA pour les couples. Entre les traitements qui nous rendent sexy à souhait, les variations hormonales et la difficulté à se relever des échecs, chaque couple gère comme il peut et parfois c’est dur de se reconstruire en tant que couple. Je souhaite de tout cœur que ce ne soit qu’une mauvaise passe et que tu trouves ton équilibre.
    Peut être que tu pourrais lui dire ce que ce as envie d’entendre et que ça apaiserait sa douleur. Je t’embrasse bien fort. Bon courage.

  5. De bien belles phrases qui font du bien, qui en les lisant sont pourtant tellement simples à dire, tu as des amies formidables, c’est important
    et il ne faut pas hésiter à se reposer sur eux/elles lorsque l’on perd pied.
    Concernant les difficultés dans le couple… je sais que trop bien ce que la PMA, le manque d’enfant peut faire, j’espère que cela va s’arranger et que
    tu entendras et auras ce que tu souhaites. Plein de belles choses Tinkie… Bises

    • J’ai énormément de chance d’avoir des amies comme ça, c’est vrai! J’ignore si j’entendrai ces paroles, et je crois que c’est ce qui me rend le plus triste… Merci pour tes jolis mots en tout cas, je t’embrasse.

  6. Oh mince Tinkie, ça n’a pas l’air d’être la grande forme et tu as l’air perdue… J’espère que cette période difficile ne durera pas, pour que tu puisses à nouveau y croire. Même si c’est dur et que l’on n’a pas toujours le soutien que l’on souhaiterait…
    Bon courage à toi et on est là… Des bisous de soutien

  7. Je comprends oh combien d’autres questions peuvent venir se substituer à celles de la suite ou non des traitements… Je vous souhaite de vous retrouver et de réussir à trouver à nouveau la flamme de l’envie d’avancer ensemble sur ce chemin, ça peut être tellement difficile parfois…
    Courage
    Bisous

  8. Toutes mes pensées t’accompagne. Le couple est tellement mis à rude épreuve. Je crois qu’on a tous eu des passages à vide. Mais le couple en ressort plus fort. Je te le souhaite très fort en tous cas…

  9. Tous ces mots qu’on aurait tant aimé entendre, et qui encore aujourd’hui nous feraient un bien fou…
    J’espère que ce passage difficile n’est que temporaire, dur dur toutes ces épreuves pour le couple, quand le doute s’installe tout devient compliqué… Je pense fort à toi et je continue d’espérer pour nous toutes qui sommes encore coincées à quai. Que le bonheur finira par nous trouver, quel que soit le chemin emprunté. Plein de bizzzz ❤

  10. Je suis comme les copinautes et je crois comprendre que tu traverses un moment difficile dans ton couple. Je sais combien la pma met le couple a l’épreuve, nous avons aussi vécu des traversés du désert qui semblent fort heureusement plutôt derrières nous. Mais les hauts et les bas font que ce n’est jamais très loin…
    Plein de courage ma belle, je te souhaite une suite heureuse pour vous deux.
    Je t’embrasse fort

  11. ❤ ❤ ❤
    j'espère que cette mauvaise phase sera bien vite derrière vous. Ça fragilise ces épreuves. C'est normal de baisser les bras parfois et d'avoir envie de tout envoyer en l'air. Mais il ne faut pas que ça s'éternise. On veille sur toi Tinkie. Bon courage. Gros bisous.

  12. Très peu osent en parler mais les difficultés au sein d’un couple sont très frequentes et en PMA cela peut vite se démultiplier. C’est malheureusement normal.
    Je veux juste te dire que tu n’es pas seule.
    Des bisous

  13. Je rejoins les autres témoignages. La PMA éloigne les couples, puis les rapproche, les éloigne à nouveau… Essayez de communiquer le plus possible. C est essentiel 😉

  14. C’est joli et rassurant que tu aies pu mettre des vraies phrases…
    Parfois les choses nous paraissent être allées trop loin pour être réparées mais je crois qu’on a une capacité à l’oubli et au « re », ré-essai, recommencer, revivre, refaire… qu’on ne soupçonne pas quand on est au creux de la vague. J’espère que les choses évolueront doucement dans le sens que tu souhaites. Bises

    • Anabelle, tu ne peux pas savoir comme tes mots me font du bien! Secrètement, tout au fond de moi, je continue d’espérer, mais les mauvaises habitudes remontent vite à la surface pour me souffler que tout est fini et que je dois arrêter de rêver… un peu comme l’ange et le diable sur les épaules… Bref, merci et gros bisous ❤

      • Tant mieux que cela sonne juste pour toi, et à lire ton post suivant, j’ai l’impression que parfois un coup de gueule peut être excessif à la hauteur des difficultés encaissées sans moufter. Pose tes jalons, perds tes kilos, ça te fera un projet à court terme qui peut faire bcp pour ton moral, et d’ici qq mois tu verras bien comment les choses évoluent.
        Un soir où je l’ai un peu trop poussé, mon compagnon m’a lancé un dramatique « on est en train de se détruire ». Il aurait dû dire « j’en ai marre de cette vie où tout est déterminé par la PMA, où on ne peut plus voyager, etc. ». Les conseils de ma psy ont été précieux pour le ménager quand il donnait des signes de « fatigue », ça et le temps qui panse les plaies… Bises

      • Hé bien c’est tout à fait ça! Je crois que nos émotions sont tellement amplifiées, qu’elles sortent parfois sous des formes un peu excessives et pas ciblées du tout. Ton message m’a fait prendre conscience que j’ai sans doute eu moi aussi des paroles injustifiées… merci Ana. Si tu as d’autres conseils, je suis plus que preneuse! Gros bisous.

      • Il y a juste une chose que je peux partager, je parle démon expérience, je ne dis pas qu’elle est généralisable. Mon homme est à la fois mon compagnon d’infortune et l’unique témoin de ma souffrance physique et/ou morale, je voudrais qu’il prenne soin de moi à la hauteur de ce qu’il voit. Il en est incapable. D’abord parce qu’il souffre aussi, ensuite parce qu’il a ses limites de mec égoïste et qu’il ne sait pas toujours avoir la réponse adaptée.
        Pour tout dire, je le sais moins fort que moi. Je navigue entre tolérance et rancoeur. Et je me bats contre moi-même pour ne pas trop attendre de lui ou peser sur lui. Dans la théorie je suis au point, dans la pratique c’est pas toujours ça. Je parle assez peu à mes copines de la PMA, mais de temps en temps je me déverse ou je vais voir ma psy, qui plus efficace que le reste du monde pour m’apaiser. En bref, dans mon cas, le meilleur allié n’est pas forcément le meilleur soutien…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s