Brèves de couloir – pas si brèves que ça

Après un peu plus de 2 semaines après ma demande initiale, j’ai enfin récupéré la copie de mon dossier. Pas bien glorieux, j’en aurai même versé une petite larme. Toute petite, une larmichette quoi…

En gros ça donne :

  • 4 ponctions, 91 ovocytes ponctionnés, 60 arrivés à maturation, 38 fécondés, 28 développés (dont 22 J3 (9 biens, 3 passables, 10 moches) et 3 J5 (1 moyen, 2 moches)).
  • des résultats d’analyses sanguines bien plus remarquables qu’une pancarte « OPK » écrit en lettres capitales, et en gras, souligné et en rouge…
  • et pour finir, chaque compte rendu ponctué d’une simple, mais bien assassine conclusion : suite à cette tentative, la patiente n’est pas enceinte. Juste au cas où cela n’aurait pas été bien clair…

Dans mon malheur, j’ai eu la surprise de découvrir dans ma boîte aux lettres, 2 jours plus tard, la copie du dossier de Pilou. Dossier qui ne fait que 3 pages (contre plus de 50 pour le mien) et que nous n’aurions jamais dû recevoir parce que « si nous souhaitions obtenir la copie du dossier de Mr. Pilou », il eut fallût envoyer une copie de sa carte d’identité, chose que nous n’avons pas faite, puisqu’il n’est, à l’heure actuelle, pas encore question de reprendre les traitements…
Toujours est-il qu’avec le St-Grââl enfin en ma possession, j’ai pu prendre rdv avec la Pr. DS. Enfin, quand je dis prendre rdv, je veux surtout dire que j’ai appelé, que la secrétaire m’a envoyé chier bouler… m’a demandé d’envoyer un mail, auquel je devais, soi-disant, avoir une réponse dans les 48h.
76h plus tard, sans aucun signe de vie de la part du secrétariat, j’envoie un rappel aimable qui sera, lui, pris en considération assez rapidement. Trop rapidement peut-être puisque les tartes secrétaires gens en charge de l’agenda se sont senti une âme de bons samaritains en me proposant un rdv chez l’andrologue pour Pilou, suivi du rdv chez Pr. DS pour moi. J’ai pourtant bien expliqué que j’allais pour un suivi « polykystique » et non pour une FIV!
Alors peut-être que c’est moi qui pousse bobonne et qui devrai m’estimer heureuse que, pour une fois, le corps médical anticipe les choses; ou peut-être que ça n’est jamais que l’histoire qui se répète et que ce même corps médical s’en cogne bien de ce que peuvent demander les patients puisqu’au final, ils n’est feront jamais qu’à leur tête…

Bref, les bidons s’étant finalement arrangés, j’ai rdv avec la Pr. DS le 25 août prochain. Il ne me reste plus qu’à me tempérer et arrêter d’espérer qu’une solution miracle me soit proposée lors de celui-ci, histoire de ne pas ressortir de là en pleurs comme cela a été le cas à la fin de mon rdv avec GynécoLove…


Chouette petit détour par la pharmacie pour récupérer de l’ibuprofène pour la rage de dent de Pilou qui sévit depuis quelques jours… 4 personnes devant moi, dont 1 femme enceinte et une autre avec un petit bout de moins d’1 an. Le pharmacien prend son temps pour servir tout ce petit monde, je commence à péter un câble car mon pauvre Pilou était en train de souffrir le martyr dans la voiture. La femme enceinte tend son ordonnance au pharmacien, il va lui chercher tout ce qu’il lui faut et elle réclame car son petit garçon d’1 an 1/2 a l’habitude de prendre un des médocs sous forme de sirop et qu’il a le malheur de lui refiler un sachet à diluer dans l’eau, vous comprenez, ce n’est PAS DU TOUT pareil, un truc qui se boit et… un autre truc qui se boit… J’enrage et me retiens de lui envoyer mon poing dans sa figure, une réplique assassine bref, je me retiens quoi. La seconde meuf tend son ordonnance à son tour, et là, ça se barre en sucette; il est 19h35, je vois Pilou me faire des gestes désespérés dans la voiture mais je tiens bon, et la, le pharmacien sort un inhalateur! Il demande à la mère si elle sait l’utiliser, elle répond bien évidemment non et voilà qu’il lui fait la démonstration en live!!! J’étais à 2 doigts de lui faire bouffer son inhalateur quand le môme perd sa pantoufle, alors traitez-moi de sans cœur ou ce que vous voulez mais je n’ai pas bougé d’un iota, je l’ai regardé ramasser sa (moche en plus) pantoufle. Petit clin d’oeil à PPMB : #ColdBitch #Tuverrasquandtuaurasunmioche


Titi était à la maison ce w-e. Je crois que ça va devenir une tradition qu’il vienne passer quelques jours à la maison pendant ces congés car je ne le vois pratiquement jamais (il habite loin de chez nous). C’était toujours aussi chouette que l’année passée, même si entre temps il a encore grandit, qu’il est devenu un vrai ado en puissance et qu’on doit le recadrer beaucoup plus régulièrement. Mon cœur de tata a fondu quand il m’a dit « tu veux pas te sécher les cheveux? Et les lisser aussi, comme ça on gagne du temps » (avant que je ne le reconduise pour la suite de son séjour chez sa Granny, ma maman quoi – NDLR) (faut savoir que j’ai les cheveux bouclés et que je ne les sèche jamais au sèche-cheveux sous peine de me transformer en une version cheap et beaucoup moins glam que Tina… et que je ne les lisse jamais moi-même non plus, pas envie de me faire une tendinite). Bon, je me doute que ça devait aussi avoir un rapport avec la mise à jour de la PS de Pilou mais quand même, c’était mimi quoi ❤ Heureusement, il revient nous voir au mois d’août et on se refera une journée au Parc Astérix, j’ai déjà hâte!!!


Lors de notre annuel BBQ pour l’annif du meilleur ami de Pilou, je me retrouve à parler avec la femme d’un de ses collègues et la femme de son cousin. Deux garçons et une fille respectivement, on parle de tout et de rien, puis forcément on en vient au sujet favoris des mamans : leurs rejetons. J’ai quand même tenu un bon 30 minutes avant de commencer à réfléchir à une échappatoire et alors que mon plan d’évacuation prenait forme, la femme du cousin lâche qu’elle a eu sa fille grâce à des inséminations. Je lui pose 2-3 questions pour lui faire comprendre que je fais partie du club et l’air de rien, la 2e maman répond du tac au tac à l’une de mes questions. Voilà comment on passe d’un scénario catastrophe à une réunion d’un club d’initiées en quelques secondes…


Et la dernière pour la route, parce que je suis quand même fière de moi : je me suis ENFIN inscrite à un cours de claquettes pour l’année scolaire prochaine, avec passage en mode VIP au niveau le plus élevé (comme quoi, les 15 années de cours m’auront quand même servi à quelque chose^^)! J’ai hâte, et un peu stressée, j’espère que j’arriverai à suivre le niveau!


Merci d’avoir lu mon roman fleuve jusqu’au bout, et pour la peine, je te fais de gros, d’énormes bisous!

Bon courage à toutes celles et ceux qui attendent, que ça soit la prochaine écho, un résultat de pds ou d’examen, un rdv ou la reprise des hostilités. Je pense fort à vous toutes et tous ❤

Publicités