Mardi 21 février

Dieu sait combien j’attendais ce jour avec impatience.

Finalement, sans répondre à mes attentes, il aura aussi été le jour le plus cauchemardesque de mes 32 dernières années.

Mon papa, qui était hospitalisé depuis plusieurs semaines et avait passé un peu plus d’une semaine aux soins intensifs, est décédé des suites d’une grosse infection. Sous dialyse continue, sous respirateur, avec des doses massives d’antibiotiques et de toutes sortes de drogues pour stimuler son cœur et sa tension, il était maintenu en vie artificiellement depuis plusieurs jours. Avec les explications du Professeur du service, ma maman et moi avons donc pris la décision la plus difficile de notre vie. Il s’en est allé 1h après l’arrêt de sa médication, paisiblement, grâce à la morphine administrée par le corps médical. Nous sommes restées à son chevet jusqu’au bout et après de nombreuses années de rancœur, j’ai pu lui pardonner et lui dire que je l’aime très fort. C’est un piètre soulagement face à cette perte et la profonde tristesse qui nous touche depuis, mais l’absence de ce regret-là me réconforte quelque peu.

Je ne veux pas m’appesantir à ce sujet ici, le travail de deuil va être long et je serai donc plus que probablement absente durant cette période.

Juste pour ceux et celles qui se demanderaient malgré tout, le rdv avec Pr. DS a été désastreux. Tous nos résultats sont impeccables, le poids représente donc à lui seul le facteur problématique dans notre désir de grossesse.

Sachant que c’est également le diabète qui a conduit mon papa à l’hôpital à plusieurs reprises, et que les risques sont donc augmentés pour moi aussi, j’ai pris la décision de subir une chirurgie bariatrique pour perdre ces 30kg qui pèsent sur mon avenir. RDV chez le chirurgien le 31/03.

Je ne sais pas si ce blog est l’endroit idéal pour développer cet aspect du parcours, je réfléchirai donc à la possibilité de continuer à écrire ici, ou d’ouvrir un espace dédié à cette nouvelle étape.

En attendant, je croise pour que celles qui sont montées récemment dans le train puissent valider leur ticket tout bientôt et pour que toutes celles encore sur le quai voient leur attente bientôt récompensée.

Douces pensées.