Révélations

Je suis sur plusieurs groupes FB qui concernent les OPK. Certains très intéressants, d’autres moins. Ceux de la première catégorie sont principalement anglophones, car comme je l’ai déjà mentionné dans l’un de mes précédents articles, les américains ont l’air de considérer ce syndrome comme une réelle maladie (et quand on prend tous les symptômes, sous leur forme la plus grave, il y a quand même de quoi).

1421339141916
*Le SOPK est un syndrome qui touche plus de 7 millions de femmes. C’est plus que le nombre combiné de personnes touchées par le cancer du sein, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques et le lupus.

Tout ça pour dire que, récemment, certaines filles du groupe ont ajouté à leur photo de profil un cadre, dans lequel il est indiqué « I am 1 in 10 – PCOS Awareness » (Je suis 1 sur 10 – opk power, enfin, un truc du style^^). Je me suis donc lancée et ai ajouté à mon tour ce cadre à ma photo de profil.

Résultat de recherche d'images pour "pcos awareness"

Quelques minutes plus tard, je recevais déjà des notifications.
D’abord de simples « likes » d’amies, puis les réactions « smiley triste » de membres de la famille lointaine, et ensuite des commentaires.
Des commentaires de soutien, avec des smileys, des bisous et des cœurs, des commentaires d’amies qui se dévoilent, et des commentaires d’autres qui sont passées par là et apportent un peu d’espoir.
Même des messages privés, pour partager un peu de leur vie et de leurs galères, mais avec toujours une belle note d’espoir au bout.
L’une d’entre elle m’a carrément remerciée d’avoir osé ajouter ce cadre à ma photo et donc d’en parler, de façon indirecte. Je lui ai répondu que je l’avais fait principalement pour moi, et que je n’avais eu que des retours positifs et bienveillants, ce qui me facilitait beaucoup les choses.
Et pas plus tard que ce midi, lors de la pause déjeuner, le dialogue s’est fait assez naturellement avec mes collègues les plus proches, qui connaissent quelqu’une qui est passée par là, ou qui est actuellement en plein protocole. Un échange, parfois un peu d’éducation sur l’infertilité en général, et une fois encore, de gentils mots et du soutient.

Je ne m’attendais pas à autant de réactions, et même si je n’ai rien fait de particulier, ça me réchauffe le cœur de voir que finalement, un petit geste anodin peut apporter autant de surprises et de positivité!
Évidemment, nous sommes tous libres d’en parler ou non, mais je suis heureuse de l’avoir fait car tous ces retours sont plutôt encourageants!

Résultat de recherche d'images pour "pcos awareness"

Welcome 2017

Avec une guerre de retard, je remercie de tout cœur mes super swappeuses de Noël pour leurs super colis, plein de douceur et de tendre bienveillance. Ce fût un réel plaisir de les découvrir à l’aube de ces fêtes de fin d’année… Merci aussi à Super-Kalyz d’avoir organisé cela ❤

Déconnectée de la blogo depuis plus d’une semaine, j’ai découvert à mon retour de belles surprises, d’autres moins, des bilans, des résolutions et des espoirs. A mon tour, je veux vous souhaiter de trouver la lumière sur votre chemin! Que ces prochains jours deviennent les témoins privilégiés de grands moments de joie et de témoignages d’amour.

Résultat de recherche d'images pour "love 2017"

En ce qui me concerne, pas de bilan, pas de rétrospective, juste une envie d’aller de l’avant, de foncer avec l’aide de Pr. DS et d’aller au bout de ce qu’on pourra supporter. L’approche de la 40taine (dans 2,5 ans) pour Pilou sonnera sans doute le glas des essais PMA et nous redirigera vers un autre chemin. Je pense être en mesure d’accepter tous les cas de figure, de la poursuite des essais PMA (voire même en DO) à l’arrêt simple et net de notre quête de bébé.

J’aborde donc cette année 2017 confiante et presque impatiente car mon agenda est déjà bien rempli de chouettes projets; un w-e bien être avec ma Miss Z, un possible changement de voiture, le concert de mon chouchou Loïc Nottet, un petit voyage avec ma Miss C, des vacances au soleil,…
Mais j’espère aussi secrètement une issue positive du rdv du 21 février prochain vers une FIV ICSI, de cette FIV ICSI à un taux positif, de ce taux positif à des échos satisfaisantes, de ces échos à un accouchement sans (trop de) complications, et de cet accouchement à un début d’une nouvelle vie à 3 (ou 4)… faut bien continuer à rêver un peu 😉
Je continue mon bonhomme de chemin vers l’objectif perte de poids en vue de ce fameux rdv, j’en suis donc à 5kg de perdus depuis septembre. Certes, ce n’est pas un chiffre mirobolant, et il faudrait qu’il y en ait au moins 20 autres qui suivent, mais je suis confiante. Je n’ai pas radicalement modifié mon comportement alimentaire, je suis simplement plus à l’écoute de mes sensations, et ça, pour la gourmande que je suis, ça n’a pas de prix! Pas d’objectif particulier à ce niveau-là, juste une envie de poursuivre cette descente, lentement, mais sûrement.

J’espère et vous souhaite une nouvelle année sereine et pleine de jolies surprises!!!

Résultat de recherche d'images pour "new year quotes"

 

 

1,2,3… vous connaissez la suite

Oui, bon, je suis relativement bien beaucoup à la bourre, mais j’ai rattrapé tout mon retard de lecture de mon fil WP et j’ai a-do-ré lire vos petites (ou parfois plus grosses) pouffiasseries*!!! Alors, puisque j’ai gentiment été taguée par la Jolie Choco et la Coquine Tidoum, je me suis dit que j’allais partager les miennes avec vous aussi!

Je vous préviens, je suis du style gentille petite fille sage, j’essaie le plus possible d’éviter les conflits, et je ne réplique pratiquement jamais à un commentaire déplaisant car « on répond aux imbéciles par le silence ». Cependant, il m’est quand même arrivé 2-3 bricoles qui ont fait ressortir mon côté obscur :

  • Je devais avoir 5-6 ans, et je faisais un stage de danse à la mer. J’attendais le spectacle de fin de stage avec une impatience folle car ça marquait le moment suprême où mes parents venaient me rechercher. Au moment de choisir notre costume pour ce fameux spectacle, une fille cherchait dans le même panier que moi et a eu le malheur d’attraper le costume que j’avais repéré. J’ai pété un câble et je lui ai fichu une torgnole qui m’a surprise moi-même. On s’est retrouvées face à face, le visage baigné de larmes toutes les deux, moi à m’excuser et elle à accepter mes excuses, le tout supervisé par nos monitrices et profs de danse. #SaleGamine #PourrieGâtée #FilleUnique
  • Ma grand-mère habitait à 80km de chez nous, on ne la voyait donc qu’une fois par semaine, le w-e principalement. N’ayant jamais réellement coupé le cordon, elle nous téléphonait pratiquement tous les autres jours de la semaine. Un jour, j’étais à fond dans mon émission préférée de l’époque (pour les belges, c’était Mégamix ^^), le téléphone sonne, ma maman me demande de répondre car elle était en train de cuisiner, c’était évidemment ma grand-mère. Sauf qu’au lieu de lui répondre « Bonjour Mémé, comment ça va? », je lui ai répondu « Désolée madame, vous vous êtes trompée de numéro ». Ma mère est arrivée dans le salon et m’a demandé qui c’était: « Ben, Mémé, évidemment » – Ma mère « Qu’est ce qu’elle voulait? » – Moi « J’en sais rien, je lui ai dit qu’elle avait fait un mauvais numéro ». Son regard m’aurait fusillé sur place, mais son sourire voulait clairement dire « bravo ma fille » 😀  #MégamixCestSacré #FichezMoiLaPaix
  • A 16 ans, j’ai rencontré un mec sur Internet. C’était vraiment pas sérieux du tout, je ne l’aimais pas, mais j’ai continué à flirter avec lui. Lui était tellement accroc qu’il est venu s’installer en Belgique pour moi. Après 6 mois de relation, j’en ai eu vraiment marre de lui et j’ai voulu le quitter. Ma mère, qui est très sensible aux causes perdues, a essayé de me raisonner pour que je lui laisse une 2e chance. J’en ai énormément voulu à ma mère de « m’obliger » à lui parler et à essayer d’arranger les choses, j’ai donc décidé de fuguer. Sauf que toutes mes copines habitaient dans la même ville que moi, et que je savais vraiment pas où aller. Alors je suis juste sortie promener mon chien, pendant 3 heures, et j’ai fini par rentrer car j’avais super froid et super faim… ça doit certainement être la fugue la plus courte du monde!

Résultat de recherche d'images pour "mi ange mi demon"

J’aimerai à mon tour nominer Besoft, Clover et Fritje. Allez les filles, lâchez-vous, je suis super curieuse de connaître votre côté obscur !!! :-p

*D’après une idée originale de MadameOurse

 

Sinon, plus de news des suites hystéro et suivi diététicienne dans le prochain article!

Brèves de couloir – pas si brèves que ça

Après un peu plus de 2 semaines après ma demande initiale, j’ai enfin récupéré la copie de mon dossier. Pas bien glorieux, j’en aurai même versé une petite larme. Toute petite, une larmichette quoi…

En gros ça donne :

  • 4 ponctions, 91 ovocytes ponctionnés, 60 arrivés à maturation, 38 fécondés, 28 développés (dont 22 J3 (9 biens, 3 passables, 10 moches) et 3 J5 (1 moyen, 2 moches)).
  • des résultats d’analyses sanguines bien plus remarquables qu’une pancarte « OPK » écrit en lettres capitales, et en gras, souligné et en rouge…
  • et pour finir, chaque compte rendu ponctué d’une simple, mais bien assassine conclusion : suite à cette tentative, la patiente n’est pas enceinte. Juste au cas où cela n’aurait pas été bien clair…

Dans mon malheur, j’ai eu la surprise de découvrir dans ma boîte aux lettres, 2 jours plus tard, la copie du dossier de Pilou. Dossier qui ne fait que 3 pages (contre plus de 50 pour le mien) et que nous n’aurions jamais dû recevoir parce que « si nous souhaitions obtenir la copie du dossier de Mr. Pilou », il eut fallût envoyer une copie de sa carte d’identité, chose que nous n’avons pas faite, puisqu’il n’est, à l’heure actuelle, pas encore question de reprendre les traitements…
Toujours est-il qu’avec le St-Grââl enfin en ma possession, j’ai pu prendre rdv avec la Pr. DS. Enfin, quand je dis prendre rdv, je veux surtout dire que j’ai appelé, que la secrétaire m’a envoyé chier bouler… m’a demandé d’envoyer un mail, auquel je devais, soi-disant, avoir une réponse dans les 48h.
76h plus tard, sans aucun signe de vie de la part du secrétariat, j’envoie un rappel aimable qui sera, lui, pris en considération assez rapidement. Trop rapidement peut-être puisque les tartes secrétaires gens en charge de l’agenda se sont senti une âme de bons samaritains en me proposant un rdv chez l’andrologue pour Pilou, suivi du rdv chez Pr. DS pour moi. J’ai pourtant bien expliqué que j’allais pour un suivi « polykystique » et non pour une FIV!
Alors peut-être que c’est moi qui pousse bobonne et qui devrai m’estimer heureuse que, pour une fois, le corps médical anticipe les choses; ou peut-être que ça n’est jamais que l’histoire qui se répète et que ce même corps médical s’en cogne bien de ce que peuvent demander les patients puisqu’au final, ils n’est feront jamais qu’à leur tête…

Bref, les bidons s’étant finalement arrangés, j’ai rdv avec la Pr. DS le 25 août prochain. Il ne me reste plus qu’à me tempérer et arrêter d’espérer qu’une solution miracle me soit proposée lors de celui-ci, histoire de ne pas ressortir de là en pleurs comme cela a été le cas à la fin de mon rdv avec GynécoLove…


Chouette petit détour par la pharmacie pour récupérer de l’ibuprofène pour la rage de dent de Pilou qui sévit depuis quelques jours… 4 personnes devant moi, dont 1 femme enceinte et une autre avec un petit bout de moins d’1 an. Le pharmacien prend son temps pour servir tout ce petit monde, je commence à péter un câble car mon pauvre Pilou était en train de souffrir le martyr dans la voiture. La femme enceinte tend son ordonnance au pharmacien, il va lui chercher tout ce qu’il lui faut et elle réclame car son petit garçon d’1 an 1/2 a l’habitude de prendre un des médocs sous forme de sirop et qu’il a le malheur de lui refiler un sachet à diluer dans l’eau, vous comprenez, ce n’est PAS DU TOUT pareil, un truc qui se boit et… un autre truc qui se boit… J’enrage et me retiens de lui envoyer mon poing dans sa figure, une réplique assassine bref, je me retiens quoi. La seconde meuf tend son ordonnance à son tour, et là, ça se barre en sucette; il est 19h35, je vois Pilou me faire des gestes désespérés dans la voiture mais je tiens bon, et la, le pharmacien sort un inhalateur! Il demande à la mère si elle sait l’utiliser, elle répond bien évidemment non et voilà qu’il lui fait la démonstration en live!!! J’étais à 2 doigts de lui faire bouffer son inhalateur quand le môme perd sa pantoufle, alors traitez-moi de sans cœur ou ce que vous voulez mais je n’ai pas bougé d’un iota, je l’ai regardé ramasser sa (moche en plus) pantoufle. Petit clin d’oeil à PPMB : #ColdBitch #Tuverrasquandtuaurasunmioche


Titi était à la maison ce w-e. Je crois que ça va devenir une tradition qu’il vienne passer quelques jours à la maison pendant ces congés car je ne le vois pratiquement jamais (il habite loin de chez nous). C’était toujours aussi chouette que l’année passée, même si entre temps il a encore grandit, qu’il est devenu un vrai ado en puissance et qu’on doit le recadrer beaucoup plus régulièrement. Mon cœur de tata a fondu quand il m’a dit « tu veux pas te sécher les cheveux? Et les lisser aussi, comme ça on gagne du temps » (avant que je ne le reconduise pour la suite de son séjour chez sa Granny, ma maman quoi – NDLR) (faut savoir que j’ai les cheveux bouclés et que je ne les sèche jamais au sèche-cheveux sous peine de me transformer en une version cheap et beaucoup moins glam que Tina… et que je ne les lisse jamais moi-même non plus, pas envie de me faire une tendinite). Bon, je me doute que ça devait aussi avoir un rapport avec la mise à jour de la PS de Pilou mais quand même, c’était mimi quoi ❤ Heureusement, il revient nous voir au mois d’août et on se refera une journée au Parc Astérix, j’ai déjà hâte!!!


Lors de notre annuel BBQ pour l’annif du meilleur ami de Pilou, je me retrouve à parler avec la femme d’un de ses collègues et la femme de son cousin. Deux garçons et une fille respectivement, on parle de tout et de rien, puis forcément on en vient au sujet favoris des mamans : leurs rejetons. J’ai quand même tenu un bon 30 minutes avant de commencer à réfléchir à une échappatoire et alors que mon plan d’évacuation prenait forme, la femme du cousin lâche qu’elle a eu sa fille grâce à des inséminations. Je lui pose 2-3 questions pour lui faire comprendre que je fais partie du club et l’air de rien, la 2e maman répond du tac au tac à l’une de mes questions. Voilà comment on passe d’un scénario catastrophe à une réunion d’un club d’initiées en quelques secondes…


Et la dernière pour la route, parce que je suis quand même fière de moi : je me suis ENFIN inscrite à un cours de claquettes pour l’année scolaire prochaine, avec passage en mode VIP au niveau le plus élevé (comme quoi, les 15 années de cours m’auront quand même servi à quelque chose^^)! J’ai hâte, et un peu stressée, j’espère que j’arriverai à suivre le niveau!


Merci d’avoir lu mon roman fleuve jusqu’au bout, et pour la peine, je te fais de gros, d’énormes bisous!

Bon courage à toutes celles et ceux qui attendent, que ça soit la prochaine écho, un résultat de pds ou d’examen, un rdv ou la reprise des hostilités. Je pense fort à vous toutes et tous ❤

Oyez Oyez! [PMAB]

PMAB ou comment 5 (super) girls sont en train de se bouger pour créer un collectif et, pourquoi pas, une association similaire à BAMP pour soutenir les patients impliqués dans un parcours PMA en Belgique. Association qui, selon moi, est plus que nécessaire dans notre petit pays.

Comment tout à commencé?

L’appel de BAMP à la mobilisation pour écrire massivement aux députés français a été l’élément décisif. En effet, notre Biquette nationale a lancé un appel aux PMettes belges afin de faire avancer les choses chez nous également. Elle avait déjà contacté une députée quelques années auparavant, qui avait estimé le sujet non prioritaire à l’époque.
Ayant toujours désiré m’investir pour notre cause, je me suis jointe à elle et nous avons relayé le message sur nos blogs et sur celui de BAMP, qui nous soutient depuis le début. Etquillelibre, MissPatate et Besoft ont répondu à notre appel et sont venues grossir les rangs.

Et concrètement, ça donne quoi?

Notre intention première était de contacter à notre tour nos députés afin d’autoriser les absences dans le cadre d’un protocole en PMA pour le couple. Nous avons donc, avec l’aide de nos proches, envoyé nos courriers aux députés chargé des Commissions Santé et Travail, ainsi qu’aux ministres fédéraux compétents dans ces deux matières. Les retours furent positifs, et en voyant l’ampleur que prenait la chose, il semblait naturel de créer PMAB, PMA Belgique. C’était d’abord un simple nom, c’est devenu en quelque sorte la petite sœur de BAMP (PMAB = BAMP à l’envers) car nous avons pu compter sur le soutien d’Irouwen et des Dames Du Bureau et nous comptons bien poursuivre notre collaboration à l’avenir.
Pour en revenir aux députés, nous avons reçu une proposition d’entretien avec l’un des groupes politiques contactés. Mes acolytes Etquillelibre, MissPatate et Biquette ont donc eu l’opportunité d’assister à 2 réunions de travail, dont l’une des deux en présence d’un des membres suppléants de la Commission Santé. Nous sommes actuellement dans l’attente d’une réponse de sa part, mais il semblait confiant quant à une réponse positive à notre demande (si vous souhaitez de plus amples informations à ce sujet, nous sommes bien entendu à votre disposition).

A présent, nous continuons notre action en participant, à notre échelle et avec nos moyens actuels, à la SSI du 25 au 30 avril 2016.

A cette occasion, nous organisons notre premier thé PMAB, qui donnera l’occasion aux patients confrontés à l’infertilité de venir partager leur expérience et discuter de leur ressenti en notre compagnie.

received_10209141616798645

Nous continuons à développer PMAB, restez donc à l’affût des news à venir très prochainement!

A bientôt!

Voilà voilà…

Si ça fonctionne même pour des pandas…

#Jemependstoutdesuiteoujattendsencoreunpeu?

Pairi Daiza: la femelle panda inséminée avec succès

Le taux de réussite de fécondation est d’environ 20%.
© Mathieu Golinvaux

© Mathieu Golinvaux

Ce matin lors d’une conférence de presse, Pairi Daiza a annoncé que deux inséminations artificielles avaient été pratiquées sur la femelle panda Hao Hao. Avec succès.

Attention toutefois, les premiers signes de gestation peuvent ne pas arriver avant septembre. En effet, le foetus ne se développera qu’à partir du moment où il sentira que toutes les conditions sont réunies pour qu’il puisse se développer correctement. Avant ça, il sera indétectable. Concrètement, on ne saura avec certitude si Hao Hao aura un bébé que 40 jours avant la naissance.

Septembre est en même temps une date buttoir. Si aucun signe n’est visible à ce moment, cela signifie que la fécondation n’a probablement pas porté ses fruits. Précisons néanmoins que le taux de réussite de fécondation du Dr Li Desheng est d’environ 20 %.

Dans le cas d’un échec, une nouvelle insémination sera tentée l’année prochaine.

Médias présents en masse

Mardi, deux experts du China conservation and research center for the giant pandas (province du Sichuan, Chine) étaient arrivés pour prêter main-forte à l’équipe de soigneurs et de scientifiques du parc animalier. Hao Hao est en effet entrée dans une période propice à la reproduction.

Source : http://www.lesoir.be/1119722/article/actualite/belgique/2016-02-12/pairi-daiza-femelle-panda-inseminee-avec-succes
*NDLR : Pairi Daiza est un célèbre parc animalier de Belgique

La BBshower

Ou comment s’auto-flageller d’avoir accepté une invitation pour un grand bal composé d’anecdotes pré et post-vêlage, de récits d’accouchements les plus rocambolesques les uns que les autres et de la liste interminable des marques et cicatrices laissées par le passage d’un truc qui ressemble à une pastèque de taille moyenne.

J’ai hésité, vraiment, avant d’accepter. C’est Pilou qui a fini de me convaincre en disant que ça ne servait pas à grand-chose d’éviter ce genre d’évènements, qu’ils feraient toujours partie de la vie et que je ne pouvais pas m’isoler de tout ces personnes qui les vivaient. J’ai donc accepté à contrecœur.

 

J’ai fait bonne figure durant l’organisation, et j’ai eu la chance de ne pas être beaucoup sollicitée, la maman de Miss Z (ma bff) a bien géré.

Le Jour-J a eu lieu hier. J’étais un peu hostile, je me suis raccrochée aux textos envoyés à Choco mais je connaissais bien les filles présentes, et malgré que la majorité soit maman déjà, nous avons discutaillé comme je l’aurai fait avec n’importe quelle copine de mon entourage.
Puis la future maman est arrivée, l’ambiance était sympa, jusqu’au premier jeu. Elle devait deviner les goûts des petits pots pour bébé. Et évidemment, elle a insisté pour qu’on les goûte toutes… C’est sorti tout seul, j’ai pas pu m’en empêcher, je lui ai répondu du tact au tact « c’est pas juste, déjà que j’ai pas de mioche, je dois me farcir leur petits pots dégueu en plus! ».
Petit blanc gênant…
Je me suis dépêchée d’enfourner la cuillère en bouche pour résister à la tentation d’en dire plus.

Puis au fur et à mesure que l’après-midi passait, je me suis rendu compte que malgré toutes les histoires échangées entre mamans, j’avais quand même des choses à dire, sur d’autres sujets certes, mais c’était agréable de voir qu’on pouvait apporter son expérience à d’autres qui ne vivent pas dans la même réalité. Je me suis même plutôt bien marrée avec une non-(encore)-maman, qui s’était installée à côté de moi par hasard, lorsqu’on a passé l’épreuve de la prédiction prénom/date d’accouchement/taille et poids.

Sur le trajet, je me suis dit que, finalement, même si j’ai vécu des moments difficiles à les entendre palabrer sur leurs petites merveilles, ça n’avait pas été aussi terrible que je ne l’imaginais.
Et je me suis aussi rendu compte de l’importance et surtout de la chance que j’ai d’arriver à ne pas m’isoler de tout ça, et de mon amie, comme mon Pilou me l’avait justement fait remarquer (<3).

Miss Z a pris de mes nouvelles ce matin, ça m’a fait super plaisir aussi, elle a même décrété que je serai Tatie Tinkie, ça m’a fait chaud au coeur!

Merci à toutes les mamans délicates et attentionnées qui nous soutiennent et qui font en sorte qu’on ne se sente pas trop mises à l’écart dans certaines situations!

Résultat de recherche d'images pour "bisous"

Liebster Award – version 2016

Je n’ai plus vraiment d’inspiration pour écrire des articles 3615MyLife, censés, amusants ou même intéressants ces derniers temps.

Oh attention hein, tout va bien dans ma petite vie! Mais l’inactivité persistante de ces derniers mois par rapport à l’établissement d’une future potentielle, et somme toute inespérée descendance, ne me donne pas vraiment matière à pianoter.

Alors quand j’ai lu que l’adorable Julys m’avait nominée pour ce fameux Liebster Award, j’ai été plus que ravie et heureuse de pouvoir vous raconter quelques anecdotes.

Voici donc le principe :

  • remercier la personne qui m’a nominée

Julys, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour toi. Pour ton parcours déjà, et pour ta force de caractère qui te permet de toujours te relever et de continuer à avancer. Mais aussi pour ton implication et ta détermination dans « ta vie de tous les jours » pour améliorer la vie des enfants (entre autre). Je te souhaite réellement, sincèrement de réaliser ton rêve, mais pour moi, tu es déjà une formidable PMaman ❤

  • écrire 11 choses insolites sur moi
  1. J’aimerai m’initier au bouddhisme. Ma famille est catholique depuis… toujours j’imagine, mais j’ai une attirance de plus en plus forte pour cette religion/philosophie.
  2. J’ai failli me faire adopter par ma famille d’accueil aux US à la fin de mon année scolaire.
  3. Je crois aux fantômes, ou du moins, à une sorte de manifestation de l’au-delà.
  4. Je suis plus « salée » que « sucrée », je préfère me faire un bon apéro ou une entrée au resto qu’un dessert. D’ailleurs, je ne mange que du pop-corn salé au ciné!
  5. Je suis passée pratiquement par toutes les couleurs de cheveux « naturelles », blonde étant petite, colo brun chocolat et roux à l’adolescence et maintenant, j’ai mixé les deux, brun cuivré^^
  6. Un jour, je devais avoir 8-9 ans, j’ai voulu aspirer l’eau que j’avais fait tomber en renversant mon verre, sauf que je ne savais pas qu’il fallait changer le sac du nouvel aspirateur que mes parents venaient d’acheter. J’ai trouvé que ça fonctionnait vachement bien, mais quand ma mère a voulu s’en servir la fois suivante, il ne fonctionnait plus! Je n’ai jamais avoué ma bêtise, et j’ai même fait porter le chapeau à mon papa (Pardon Maman, Pardon Papa).
  7. Je n’ai jamais eu de grande idole dans ma vie, ni de personnage fétiche (alors que toutes mes amies ne juraient que par Titi ou les MeToYou) mais aujourd’hui, à 31 ans, je suis littéralement accro à Loïc Nottet, au point d’assister à la tournée de DALS à Bruxelles jeudi!
  8. Il me semble l’avoir dit dans la première édition du Liebster mais j’ai fait plus de 15 ans de claquettes, quelques années de « hip-hop » et 3 ans de danse africaine.
  9. Je fais du bruit en dormant, sorte de soupir sonore qui exaspère Pilou quand il doit s’endormir après moi.
  10. Par contre, ça ne dérange pas du tout Yvan, qui dort toujours près de moi depuis plus de 20 ans… Yvan, c’était le prénom de mon chef lors de mon premier job d’étudiante, je ne sais toujours pas pourquoi j’ai rebaptisé mon nounours comme ça
  11. Je rêve d’aller vivre à la mer à ma retraite (mais pas avant car je veux profiter encore quelques années de notre maison avec Pilou).
  • répondre aux 11 questions de la personne qui t’a nominé

/Quelle est ton activité préférée?

J’adore lire. Je n’ai pas assez de temps pour lire autant que je le voudrai mais pour moi, c’est la meilleure façon de m’échapper du quotidien. Quand je suis stressée/triste/préoccupée, je me plonge dans un livre pour tout oublier, mes insomnies sont comblées par des romans de toute sorte.Résultat de recherche d'images pour "livres"

/Es-tu plutôt du soir ou du matin?

Carrément du soir! J’ai horriblement de mal à me réveiller le matin, je repousse toujours le moment de mettre un pied par terre et il me faut au moins 1h pour vraiment être réveillée et fonctionnelle, c’est très handicapant. Le soir par contre, je suis active et peu rester éveillée assez tard.

 

 

/Quelle est ta recette préférée?

C’est marrant parce que je viens de retrouver une recette de mon enfance il y a quelques jours. Ce n’est sans doute pas ma recette préférée mais je ne voulais pas vous offusquer en partageant celle de la sauce bolognaise^^(en plus, c’est bien connu, chaque bolo est différente en fonction de la personne qui la prépare :-p).
En beau français ça s’appelle des « Couques Suisses » mais nous, on appelait ça des c*uilles suisses. C’est une sorte de gros beignet sur lequel on fait fondre du beurre et de la cassonade, un vrai délice! La recette est ici

/Pourquoi as-tu ouvert ton blog?

Comme toute PMette qui se respecte, j’avais envie de partager mon histoire, apporter un témoignage mais au-delà de ça, c’est aussi une échappatoire, l’endroit où je peux coucher mes angoisses, mes coups de g* et toute ma tristesse, tout ce qui n’est pas « socialement acceptable ».

/Quels sont tes projets prioritaires sur ta « to do » liste?

Que des broutilles dans l’urgence (donner des prix de location de mon appart à la mer, envoyer les mesures des châssis pour l’offre de prix des rideaux, faire les courses et les récupérer au Drive,…) et pour le reste… ce put@in de régime de m@rde!!!bcfc53c3

/Quel est la chose dont tu es la plus fière?

C’est tout récent, et tout bête, mais depuis octobre dernier, j’ai commencé à donner mon sang. Mon papa l’a fait pendant de très nombreuses années mais a du arrêter lorsque son diabète a été diagnostiqué, alors c’est un peu comme si j’avais repris le flambeau.

/Quelle est ta couleur préférée?

J’adore le mauve/violet

/Quel est ton plus vilain défaut?

La paresse… ou la gourmandise… ou peut-être l’impatience… Vraiment dur de n’en choisir un car ils sont tous assez vilains à mes yeux!

/Tu pars seule sur une île, qu’emportes-tu?

Des livres et n’importe quel moyen de communication, je déteste rester seule depuis que je suis petite (vive le sentiment d’abandon pas encore intégré…)

/Y a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente? Laquelle?

Je suis la spécialiste quand il s’agit de tester quelque chose de nouveau et d’abandonner quelques jours/semaines/mois plus tard.
J’ai toujours adoré les loisirs créatifs sans jamais vraiment m’y mettre pour de bon (sauf pour mes colis-cadeaux que j’aime confectionner pour des occasions spéciales).
Sinon, je dirai la marche pour commencer mais en vue de faire des trekkings pros par la suite.
Résultat de recherche d'images pour "trekking"

/Ton vœu le plus important pour 2016?

Trouver la paix intérieure, avec ou sans espoir d’enfant.

  • nommer à ton tour 11 blogs

La Reine
La Frite Vernie
Yukie
Choco
Grumpy
Mouchette
Sol
BeSoft
Antanaclase
Clover
Blanche

Pardon à celles qui auraient déjà été nominées par quelqu’un d’autre, et, à vos claviers! 🙂

Rêver un peu

Voilà ce que j’ai dit à Pilou ce week-end :

« Je n’ai pas peur. Ils auront peut-être ma mort, mais ils n’auront jamais ma vie, et encore moins mes rêves. »

Et puis, j’ai lu mon horoscope de 2016, mois par mois (voilà, comme ça, c’est fait, je suis cramée. Oui, je lis mon horoscope tous les jours, bref.) et je me suis mise à rêver…

femme sagittaire

Je vous passe les premiers mois assez ternes et sans intérêts des natifs du Sagittaire du 2eme décan (oui, c’est important) pour en arriver directement à la partie qui a fait vagabonder mon esprit :

Septembre :
Le dernier carré entre saturne et Neptune qui pèse sur notre économie, notre moral et nos vies noircit le tableau d’une rentrée placée sous le signe des restrictions et d’une morosité générale qui pourrait finir par démotiver les troupes – Là, je sens bien la fin des vacances, et avec la fin des vacances, la reprise de la PMA, avec son lot de médocs qui font déprimer. L’éclaircie est pourtant pour bientôt et la fin de l’année amorce un virage. Alors ? Accrochez-vous au bastingage – Une éclaircie bientôt? Un virage? Hé bien oui, je vais m’accrocher et tenir bon, et continuer de croire que larouetourne va enfin tourner dans le bon sens.
2ème décan (3 décembre-12 décembre) :
Le carré Saturne/Neptune noircit votre tableau personnel. Un problème familial récurrent à régler, des sacrifices à faire qui vous plombe un peu le moral – Aaaah oui, nos chouettes disputes avec Pilou, et le sacrifice de mes week-ends au profit du ménage, en plein dans le mille Emile! Vous abordez la rentrée sous un ciel bas et devrez sans doute supporter quelques déceptions, désillusions qui ne vous aideront guère à sortir la tête de l’eau – Des taux tous pourris, un comptage folliculaire digne de Fukushima et un endomètre en berne comme je n’en avais jamais connus. Attendez la fin du mois qui s’annonce plus constructive pour refaire surface. Les 21 et surtout le 23, les affaires prennent et vous apercevez le bout du tunnel – Premier dosage bhcg positif le 21, et le deuxième qui confirme, 2 jours plus tard comme demandé dans mon centre… alors, c’est à ça qu’il ressemble, le bout du tunnel? En attendant, relativisez, dédramatisez et tâchez de boire le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide – En gros, je pro-fi-te.

Octobre :
Deux nouvelles lunes au programme d’un mois de passage entre la grisaille et l’éclaircie ? Veillez alors à suivre le mouvement (qui s’accélère) sans trop précipiter les choses – Le taux augmente bien comme il doit, tout s’accélère oui, mais je reste prudente #PMetteUnJourPMetteToujours.
2ème décan (3 décembre-12 décembre) :
Vous progressez lentement mais sûrement vers des objectifs qui vous tiennent à cœur (le 4) et sont susceptibles de sécuriser votre avenir – On est presque à du 4SA là si je ne me trompe pas. Moi, à 4SA… encore une étape de franchie. Ne tirez cependant pas trop sur la corde et évitez de demander trop le 7 et le 16 où vous pourriez essuyer un refus si vous dépassez les bornes – C’est le rush au boulot, je suis crevée. J’ai peur qu’il se soit passé quelque chose mais les urgences (le 7) et mon gynéco (le 16) me disent de ne pas m’inquiéter. Le 19, vous êtes bien déterminé à obtenir ce qui vous revient de droit (tout du moins d’après vous) mais seriez surtout bien inspiré de baisser d’un ton et d’attendre un peu… – Je fais du forcing pour une nouvelle pds ou écho mais je sais bien qu’il est trop tôt. Le 26, où votre charme fait des ravages et vous permet d’obtenir ce que vous convoitez sans forcer le passage – Le gynéco est de bonne humeur, il me propose l’écho, mon souffle s’arrête, et les larmes coulent au rythme du petit cœur.

Novembre :
Le ciel s’éclaircit pour tout le monde et vous voilà bien décidé à profiter de l’embellie. En novembre prenez toutefois le temps de récupérer des forces pour rebondir à partir du 21 sur le devant de la scène – Je suis claquée, je passe mes journées la tête dans la cuvette des chiottes mais ça a l’air de s’améliorer un peu…
2ème décan (3 décembre-12 décembre) :
Jusqu’au 11, prenez le temps de méditer, de tirer les enseignements du passé et peaufinez vos plans – La PMA est toujours là, tapie, mais j’ai envie de penser à la suite, aux annonces, à la déco de la chambre, aux vêtements, à parrain/marraine. Ensuite, vous aurez la possibilité (si vous évitez de pousser le bouchon trop loin le 15) d’ouvrir vos ailes et de réaliser certains projets qui vous tiennent à cœur – J’ai craqué, j’ai acheté un body, et un doudou. La seule réserve : ne pas oublier de servir le collectif dans la poursuite de vos objectifs personnels – Je continue d’alimenter mon blog avec des messages d’espoir, et surtout, je continue à bosser avec les copinautes belges pour Bamp Belgique.

Décembre :
Le ciel fut gris une bonne partie de l’année mais promet de faire des étincelles et vous permet de clore 2016 en beauté. Feu d’artifice à prévoir et réjouissances à partager sous la protection de la raison teintée, comme vous l’aimez… d’un grain de folie – Les réjouissances de fin d’année approchent, il est temps de penser aux annonces tellement espérées, je n’y crois toujours pas!
2ème décan (3 décembre-12 décembre) :
Tout s’accélère en cette fin d’année qui promet. Vous vous montrez persuasif le 2, prudent et avisé le 3 et chanceux (mais la chance, vous ne l’avez pas volée) le 9 – Tout va bien mon Pilou d’amour, je le sens (le 2). On approche des tant redoutées 12SA, mais ça ne veut rien dire (le 3). Alors voilà, ça y est, le premier trimestre est fait, et tout va bien (le 9)? C’est juste incroyable. Une fin d’année protégée par un sextile entre Jupiter et Saturne qui vous permet enfin d’ouvrir l’avenir en conscience et de tirer des plans réjouissants mais réalisables sur la comète. Il était temps – Alors c’est vrai? On touche notre rêve du bout des doigts… c’est dingue, presque irréel, et pourtant… on a choisit les meubles, Pilou s’attaque à la peinture et on a les mesures du coffre pour notre samedi en mode repérage de poussette. Plus de doutes, tu seras bientôt dans nos bras Petit Cœur…

Ça fait du bien de rêver, alors surtout, rêvez en grand et en couleurs, ne vous en privez pas! ❤

Mathilde Le Pihivé - Sophrologue à Bussy-Saint-Georges 77

S’écouter, s’harmoniser, s’améliorer

Supersouris en PMA

Le parcours d'une Souris à la recherche de son souriceau...

Comment faire une omelette sans oeuf ?

ou notre parcours vers un don d'ovocytes

Miss Mousse

Voyage entre PMA, fausses couches et prématurité

Bienvenue dans le (petit) monde d'une PMette

Juste un blog pour vous raconter mon histoire, une thérapie pour moi ...

Infertilité : p’tites chroniques

Les p'tites chroniques (qui piquent) d’une grande bataille pour la vie

Maman a des formes

Chronique d'une ronde en PMA

1 couple sur 6

J'ai jamais été très chiffres de toute façon

Loïc Nottet PROJETS

Projets concerts - BELGIQUE

Vivre avec les ovaires polykystiques 💜

Comment vivre avec, comment se soigner, comment tomber enceinte, comment ne plus déprimer...

9 mois... émois

Et le miracle fut...

Mabichelife

Eternelle rêveuse

Le zèbre masqué

par un Zèbre Anonyme

lafivetmoi.wordpress.com/

En vérité le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout...

Maman de deux Ptits Loulous

Famille / Parentalité / Féminité

La vie de béa 

mon blog a moi, en attendant....

La Cuisine de Lillie

Soleil, Blabla & Gourmandises

Un couple plein d'amour perdu en pleine Jungle de la PMA

« L’amour ne reconnaît aucune barrière. Il saute par-dessus les obstacles, les clôtures, il traverse les murs pour arriver finalement à sa destination, plein d’espoir. » — Maya Angelou

Nirnaeth Arnoediad version PMA

Quand la bataille des larmes innombrables devient la quête d'un enfant

Battre l'impatience

Notre parcours PMesque pour agrandir notre famille

Titre du site

« L’amour ne reconnaît aucune barrière. Il saute par-dessus les obstacles, les clôtures, il traverse les murs pour arriver finalement à sa destination, plein d’espoir. » — Maya Angelou

Pma et Tralala

Quand la vie te joue des tours, continue à jouer on ne sait jamais tu pourrais gagner!

A l'inconnue de Barcelone

Je voulais devenir Maman. Du diagnostic d'infertilité à la FIV avec don d'ovocyte.

Flandrin & Flandrinette

"Une vie...Une histoire...La nôtre.."

Chroniques d'un Ventre Vide & Ordures Ménagères

Infertilité Secondaire, Fauche couche à repetition, PMA, deuil de la vie rêvé, vie en attente, douleur sourde et sournoise

Fée d'Amour et de pma

Fée d'Amour et de Pma

Birdie Moments

Petit à petit...

Je vois ma FIV en rose...

Pourquoi faire la tête quand tu pourrais sourire !

A l'orée du bois

les blablas d'une mamavocate

Une Bretonne & un Franc-Comtois exilés dans le Vaucluse

Le bonheur absolu n'existe pas, il faut juste savoir se créer son propre paradis à soi

Léa

trucs cools - couleurs - inspirations

Relaxeau

Centre pluridisciplinaire de dépistage et d'accompagnement des personnes à haut potentiel

Ma PMA en recettes

Jour après jour, comment la PMA s'est immiscée dans ma cuisine...

dame lapin maman

4 ans pour être maman

Parents de jumeaux

Papa et Maman Autrement

Les tribulations d'une madeleine

Les aventures et états d'âme d'une trentenaire nullipare émotive en essai bébé