2016 – Pas de bilan – à la bourre

Voilà un titre qui a le mérite d’être clair!

Je ne souhaite pas faire de bilan de cette fichue année 2015 car elle a été tellement mouvementée et difficile à tous points de vue, que j’ai envie qu’elle s’estompe le plus rapidement possible de mes souvenirs…
Bien sûr, il y a quand même eu 2-3 trucs positifs, du style mon CDI en septembre, et le renouement d’une belle et forte amitié mais j’ai beau chercher, le positif s’arrête là.

Voilà donc 2016 et pour l’instant, j’avance à tatillons. Je suis encore à la bourre pour tout… aussi bien professionnellement que personnellement parlant (si mes copines de l’envolée me lisent, n’ayez crainte, je m’attèle à la tâche dès lundi prochain – normalement).

J’espère une année 2016 plus calme et surtout ponctuée d’évènements heureux (et si la chance nous souriait vraiment, un heureux évènement ne serait pas de refus non plus!! – Coucou Mme. La Chance, on est lààààààà, dites « cheese »).
J’espère une année 2016 qui nous verra nous épanouir et retrouver une sérénité de couple qui n’est plus très loin, je le sens.
J’espère une année 2016 de retour aux sources, à nos valeurs, que l’on puisse profiter de chaque jour qui passe et qu’on n’attende plus vendredi, les vacances ou les fêtes pour nous réjouir.
Jusqu’à présent, mes espoirs ne sont pas encore tout à fait au point, mais j’y travaille!

PMesquement parlant, la situation reste inchangée. Pas de retour en PMA prévu à court ou moyen terme. Depuis cette fameuse « discussion » avec Pilou, c’est comme si mon cerveau avait switché sur off.
J’en suis arrivée à un point où je me dis très souvent « finalement, ce n’est pas plus mal qu’on n’ait pas d’enfant(s) ». Par exemple, pour la St-Nicolas (le 6 décembre), tous nos amis ont été envahis de jouets, idem pour la Noël et je me suis dit « ce n’est pas plus mal qu’on n’ait pas d’enfant(s) car il(s) aurai(en)t vraiment été pourri(s) gâté(s) ». Ou pour la galette des rois d’hier « ce n’est pas plus mal qu’on n’ait pas d’enfant(s) car ça m’aurait vraiment fait chier de devoir refiler la fève et la couronne à un mioche après 30 ans de règne incontesté » (sauf que, depuis hier soir, c’est Pilou le roi. Ma vengeance sera terrible).
Évidemment, il y a toujours une petite partie de mon cerveau qui me fiche un coup de coude quand ça parle grossesse, accouchement, et bébé, et j’ai toujours du mal à accepter de mettre un pied dans une maternité ou me réjouir de participer bientôt à une Baby Shower (d’ailleurs, c’est quoi cette arnaque de Baby Shower? Ça sert à quoi sérieux? Ils trouvent qu’on fait pas déjà assez de cadeaux à ces petites boules puantes boules d’amour? Ou les mamans sont jalouses car elles ne reçoivent rien à la naissance et du coup, elles ont décrétés qu’elles aussi avaient droit à des cadeaux? Ou alors elles anticipent les effluves de vomi et de caca qui les suivront partout et elles organisent une Baby Shower pour faire le plein de gels douche parfumés à la rose ou à l’amande douce afin de masquer les odeurs tenaces?).

Malgré tout ça, Pilou m’envoie des petits signaux de temps à autre, principalement concernant l’adoption. Il fêtera ses 37 ans cette année, et je crois que ça commence à peser un peu, il me dit donc assez régulièrement « on va lancer les démarches pour l’adoption cette année ». J’en suis heureuse, mais chat échaudé craint l’eau froide, donc je me contente d’un laconique « oui, d’accord », en espérant secrètement au fond de moi qu’il me demande un jour de prendre rendez-vous et de préparer notre dossier…

Bref, 2016 démarre gentiment, j’ai 5 ans d’attente à rattraper, alors, commençons dès à présent!

Tous mes souhaits de plein bonheur vous accompagnent en ce début d’année, et tout au long de celle-ci, et je rajouterai quelques croisages et beaucoup de gros bisous 😉

Publicités