1,2,3… vous connaissez la suite

Oui, bon, je suis relativement bien beaucoup à la bourre, mais j’ai rattrapé tout mon retard de lecture de mon fil WP et j’ai a-do-ré lire vos petites (ou parfois plus grosses) pouffiasseries*!!! Alors, puisque j’ai gentiment été taguée par la Jolie Choco et la Coquine Tidoum, je me suis dit que j’allais partager les miennes avec vous aussi!

Je vous préviens, je suis du style gentille petite fille sage, j’essaie le plus possible d’éviter les conflits, et je ne réplique pratiquement jamais à un commentaire déplaisant car « on répond aux imbéciles par le silence ». Cependant, il m’est quand même arrivé 2-3 bricoles qui ont fait ressortir mon côté obscur :

  • Je devais avoir 5-6 ans, et je faisais un stage de danse à la mer. J’attendais le spectacle de fin de stage avec une impatience folle car ça marquait le moment suprême où mes parents venaient me rechercher. Au moment de choisir notre costume pour ce fameux spectacle, une fille cherchait dans le même panier que moi et a eu le malheur d’attraper le costume que j’avais repéré. J’ai pété un câble et je lui ai fichu une torgnole qui m’a surprise moi-même. On s’est retrouvées face à face, le visage baigné de larmes toutes les deux, moi à m’excuser et elle à accepter mes excuses, le tout supervisé par nos monitrices et profs de danse. #SaleGamine #PourrieGâtée #FilleUnique
  • Ma grand-mère habitait à 80km de chez nous, on ne la voyait donc qu’une fois par semaine, le w-e principalement. N’ayant jamais réellement coupé le cordon, elle nous téléphonait pratiquement tous les autres jours de la semaine. Un jour, j’étais à fond dans mon émission préférée de l’époque (pour les belges, c’était Mégamix ^^), le téléphone sonne, ma maman me demande de répondre car elle était en train de cuisiner, c’était évidemment ma grand-mère. Sauf qu’au lieu de lui répondre « Bonjour Mémé, comment ça va? », je lui ai répondu « Désolée madame, vous vous êtes trompée de numéro ». Ma mère est arrivée dans le salon et m’a demandé qui c’était: « Ben, Mémé, évidemment » – Ma mère « Qu’est ce qu’elle voulait? » – Moi « J’en sais rien, je lui ai dit qu’elle avait fait un mauvais numéro ». Son regard m’aurait fusillé sur place, mais son sourire voulait clairement dire « bravo ma fille » 😀  #MégamixCestSacré #FichezMoiLaPaix
  • A 16 ans, j’ai rencontré un mec sur Internet. C’était vraiment pas sérieux du tout, je ne l’aimais pas, mais j’ai continué à flirter avec lui. Lui était tellement accroc qu’il est venu s’installer en Belgique pour moi. Après 6 mois de relation, j’en ai eu vraiment marre de lui et j’ai voulu le quitter. Ma mère, qui est très sensible aux causes perdues, a essayé de me raisonner pour que je lui laisse une 2e chance. J’en ai énormément voulu à ma mère de « m’obliger » à lui parler et à essayer d’arranger les choses, j’ai donc décidé de fuguer. Sauf que toutes mes copines habitaient dans la même ville que moi, et que je savais vraiment pas où aller. Alors je suis juste sortie promener mon chien, pendant 3 heures, et j’ai fini par rentrer car j’avais super froid et super faim… ça doit certainement être la fugue la plus courte du monde!

Résultat de recherche d'images pour "mi ange mi demon"

J’aimerai à mon tour nominer Besoft, Clover et Fritje. Allez les filles, lâchez-vous, je suis super curieuse de connaître votre côté obscur !!! :-p

*D’après une idée originale de MadameOurse

 

Sinon, plus de news des suites hystéro et suivi diététicienne dans le prochain article!

L’hystéro, c’est rigolo

Hystéroscopie réalisée vendredi passé.

On arrive (parce que oui, mon Pilou d’amour m’accompagnait ❤ ) et on voit deux autres couples et une dame seule dans la salle d’attente. Chouette, ça commence bien.

1h plus tard, mon nom est appelé. On rentre dans la salle d’examen, et 3 jeunes dames se présentent à nous. Il s’avère qu’en fait, ce sont des étudiantes de dernière année de médecine qui gèrent les consultations et examens gynécos standards.
Je comprends alors ce que voulait dire la secrétaire médicale quand elle disait qu’il « ne faut pas s’inquiéter car si elles ont le moindre doute, elles n’hésiteront pas à appeler le gynécologue référent ».

Elles (oui, parce qu’elles font tout à trois…) m’indiquent le petit coin pour le déshabillage, et me demandent de m’installer sur la table ensuite. Elles m’expliquent comment l’examen va se dérouler, me montrent le matos qu’elles vont utiliser, me disent de ne pas m’inquiéter car de l’eau est injectée en même temps que la progression de la caméra, blablabla,…
Les choses sérieuses commencent, je m’attendais à avoir mal au passage du col mais je n’ai rien senti finalement. Elles s’attardent un peu sur une image qui a l’air de les interpeller, l’une des trois demande où est le gynéco référent, une deuxième dégaine son téléphone et lui demande de passer. Je suis toujours sur la table, la caméra toujours au même endroit, j’ai l’impression qu’elles cherchent quelque chose, mais je ne parviens pas à comprendre quoi (elles murmurent et en plus parlent néerlandais, ce qui ne facilite pas la chose). Elles finissent par prendre plusieurs clichés et même une courte vidéo en attendant le gynécologue. Elles me font me redresser mais me demandent de patienter sur le bord du siège car le gynéco voudra peut-être me réexaminer (et là, je me félicite intérieurement d’avoir pensé à mettre une tunique et j’aime toujours d’amour la PMette qui a partagé son astuce!).

Finalement, je ne verrai jamais ce fameux gynéco référent. Elles me feront me rhabiller et m’expliqueront l’examen en quelques mots. Les clichés et la courte vidéo montrent en fait un joli polype. Rien de grave, mais qui pourrait éventuellement expliquer les échecs d’implantations (putain de bordel de merde!!! j’enrage d’avoir dû attendre autant pour découvrir ça!!!). Elles ne peuvent pas me dire tout de suite s’il faut l’enlever ou pas.
Et elles m’expliquent enfin que, ce qu’elles cherchaient sans la trouver était en fait l’entrée de mes trompes. Mais que ce n’était pas problématique pour une FIV. Sauf que Pr. DS m’avait quand même parlé de drilling… au début je trouvais que ce n’était pas spécialement une bonne idée, mais en y réfléchissant un peu, je me dis que ça serait une alternative plutôt pas mal dans le sens où ça me permettrait de continuer à suivre la méthode « anti-régime » de la diététicienne et de perdre peut-être quelques kilos supplémentaires tout en espérant que le drilling puisse avoir l’effet escompté… bref.
Revenons-en à mes trompes, ou plutôt à l’absence d’ouverture de mes trompes.
Étant elles-mêmes perplexes à ce sujet, elles n’ont rien pu me dire d’autre à part qu’elles passeraient mon dossier en staff (c’est bien la première fois que j’entends que mon dossier passe en staff tiens, ça m’a fait tout drôle…) mardi et qu’elles me recontacteraient d’ici la fin de la semaine pour me donner le compte rendu de l’examen.

Je ne sais pas si je dois me réjouir d’avoir un polype début d’explication à mes soucis, ou m’inquiéter de ne pas avoir vu mes trompes.
Je suis quelqu’un d’assez zen en général, je ne stresse pas vite mais je dois bien avouer qu’à l’heure actuelle, je suis très angoissée par rapport à cet examen annoncé comme banal de prime abord 😦 Surtout que depuis vendredi soir, j’ai quelques saignements qui se font franchement amplifiés pour devenir des pertes abondantes depuis hier…

Il ne me reste plus qu’à espérer avoir des nouvelles rapidement et que les saignements s’arrêtent.

 

L’hystéro, c’est vraiment trop rigolo…

Résultat de recherche d'images pour "clown d'hopital"