Renouveau

Quelle étrange sensation, recommencer une nouvelle année que je n’imaginais pas différente et qui finalement, se révèle l’être en tous points…

J1 a débarqué jeudi dernier, j’ai rappelé Carine, notre infirmière-conseillère attitrée d’après ce que j’ai pu comprendre, qui m’a fixé rdv hier, à J5 donc.

Nous voilà en route, Pilou et moi, et pour une fois, les emboutS ont l’air tout à fait raisonnables, on devrait pouvoir arriver un peu en avance. Pour une fois, le parking aussi à l’air vide, et on trouve une place pas trop loin de l’entrée, décidément, on progresse.

Devant l’entrée, gros chantier, des ouvriers sont déjà à pied d’oeuvre. Notre couloir a perdu ses nez (me demandez pas pourquoi, mais avant, dans ce couloir, il y avait des tas de nez sur le mur de gauche, des grands, des petits, de toutes les formes) et lorsqu’on entre dans ce qui est en fait l’accueil de l’hopital des enfants, on se retrouve dans un tout nouvel environnement. Les imprimés panthère des murs ont été remplacés par une peinture vert pomme, et le plafond des guichets s’est transformé en ciel bleu, avec des nuages cotonneux et une foultitude de ballons de toutes les couleurs. On aime bien cette nouvelle déco!

Heureusement, les ascenceurs menant au centre PMA n’ont pas changés et ils revêtent toujours leur chouette imprimé vache. C’est le coeur léger que j’appuie sur le 2 pour enfin remettre les pieds dans la salle d’attente que je connais par coeur. Ça, c’est ce que je croyais, car à peine les portes de l’ascenceur ouvertes, je me retrouve nez à nez avec une nouvelle pièce, fraîchement repeinte et complètement réaménagée. Le guichet est toujours à la même place, mais c’était comme s’ils avaient mis les pièces dans un grand sac et qu’ils avaient tout mélangé et qu’ils avaient tout replacé dans un orde complètement différent! Après quelques minutes de repérage, on commence à s’y faire, et on trouve ça même plutôt pas mal. On s’installe dans cette nouvelle salle d’attente et je guette Carine. C’est une nouvelle, donc je ne sais pas trop à quoi elle ressemble. Lorsqu’une petite madame sort des bureaux et appelle un autre couple, Pilou me dit que ça doit sûrement être elle, ce à quoi je réponds qu’il vaut mieux pas car il est déjà 9h05 et qu’on avait rdv à 9h. D’habitude, ils ne sont jamais en retard dans mon centre, ou si peu, max 15 minutes d’après mes souvenirs. Mon regard reste donc fixé sur les portes battantes, et dès qu’un médecin ou une infi en sort, je me tiens prête à bondir. À 9h30, je tremble, je n’en peux plus, je me dis qu’ils nous ont oubliés, que la secrétaire n’a pas prévenu Carine de notre arrivée et je suis à 2 doigts de me lever pour aller demander des explications. À peine le temps de me retourner vers Pilou pour lui dire que je vais aller dire 2 mots à la secrétaire, la petite madame ressort des portes battantes et appelle mon nom. Ben mince, Pilou avait raison. Elle s’excuse platement, en disant qu’ils étaient débordés et je me rends alors compte qu’en effet, la salle d’attente avait été prise d’assaut par des dizaines de couples, quelques enfants et une ou deux femmes enceintes.

Mon irritation finalement vite dissipée, elle nous conduit jusqu’aux nouveaux locaux d’échos et heureusement, il n’y a qu’une dame seule avant nous. Elle rentre et quelques minutes après une cabine se libère et c’est à notre tour. En voyant le médecin qui auscultait, mon coeur s’est rempli de joie car il s’agissait de mon « Ryry », un gynéco espagnol de l’équipe qui s’occupe des MIV. Il me reconnait tout de suite, m’appelle directement par mon prénom et me dit qu’il est content de me revoir après tout ce temps. Il est vraiment super lui, j’étais trop contente de le voir! Il m’endo-chattalise, l’endomètre est à 8.8, 38 follicules à gauche, 35 à droite, même pour une OPK je crois que je bats tous les scores :-p

Et là, il m’annonce qu’ils ont encore adapté le protocole de la MIV. Sur le moment j’ai pas trop compris, mais Carine m’expliquera ensuite que si la récolte est supérieure à 4 embryons de bonne qualité, ils effectuent un transfert « frais ». Par contre, si la récolte est moins bonne, ils les congèlent tous d’office et ils réalisent un transfert sur le cycle naturel qui suit. J’ai pas trop compris l’intérêt mais El Ryry nous a annoncé un taux de 50% de réussite en transfert frais et de 35% pour un transfert de congelé. Vu les scores complètements pourraves qu’on a eu jusqu’à présent, c’est-à-dire 2 bons embryons à chaque ponction, ça sent le transfert de congelé et ça me rend un peu chafouine. Mais j’imagine qu’il y a une raison à cela et qu’ils savent ce qu’ils font… Après une rapide PDS, Carine me file toutes les ordonnances, on passe à la pharmacie de l’hopital récupérer tout notre matos, et là, Oh surprise, le Menopur a aussi changé!!!

Punaise mais ça s’arrête à un moment tous ces changements? Dans l’absolu, ça n’avait pas l’air bien compliqué, mais j’avais perdu pas mal de mes repères déjà donc j’ai un peu pété les plombs à la pharmacie. Après quelques explications de la pharmacienne, je comprends plus ou moins ce que je suis censée faire et Pilou et moi, on rentre à la maison.

Avec tous ces chamboulement, voici ce que donne mon nouveau protocole :

  • 12-13/01-De J5 à J6 – injection de 225ui de Menopur à 20h (pour la petite anecdocte trop lolilol, j’ai jamais réussi à rentrer cette put@in d’aiguille dans mon gras du bide, j’ai donc changé de seringue, parce qu’évidemment, ça aurait été trop simple de juste pouvoir changer l’aiguille, en faisant un transvasement vers une seringue ou je pouvais mettre mes aiguilles habituelles, et là, c’est rentré comme dans du beurre!)
  • 14/01-J7 – nouveau monitorage, écho et pds pour planifier la ponction, si tout ok, injection de 150ui de Menopur à 14h, mais me connaissant, même avec une dose plus forte, je serai encore à la traine, donc je rajoute d’office 1 ou 2 jours de plus de Menopur
  • ??/01-J? – ponction, selon moi, ça sera pour vendredi ou lundi prochain
  • et après, mystère, tout dépendra de la récolte, mais je me fais une raison, je sais qu’un transfert frais est hautement improbable me concernant. Je n’ai pas eu les instructions du transfert congelé, à part de rappeler à J1, je demanderai peut-être à Carine lors de mon rdv de demain, tant qu’à faire…

C’est quand même fou tout ce qui peut changer en un an… J’espère que le résultat aussi pourra changer et être cette fois en notre faveur mais je reste les pieds sur terre et j’essaie de rester très réaliste.

Cet après-midi, j’ai rdv chez un kinésiologue, qui, ma foi, tombe plutôt très bien (alors que je l’avais planifié en septembre dernier), et j’espère qu’il pourra m’aider à appréhender toutes ces nouveautés et toutes les étapes de ce parcours pour éventuellement entrevoir une issue positive à tout ça…

L’appel #2

Mon édit d’hier soir n’a pas été sauvegardé, du coup, j’en profite pour faire un flashback :

Hier, lundi 1er décembre 2014 – 16h48
Je compose à nouveau le numéro du centre. Cette fois, c’est Sia et John Legend qui m’accompagnent (j’espère qu’ils n’entendent pas de l’autre côté de la ligne, parce que sinon, la prochaine fois qu’ils me verront, ils vont me passer le générique de la Nouvelle Star…). 8 minutes et 27 secondes plus tard, la secrétaire prend mon appel et me répond « Je crois qu’elles sont déjà parties mais je vais quand même essayer… » Quelques sonneries plus tard, elle me reprend : « Effectivement, elles ne sont plus là ». Je lui demande quel est le meilleur moment pour les joindre, elle me dit « à partir de 8h30 demain matin ». Bon, ben, ok, c’est pas comme si j’avais le choix de toute façon… « Merci, bonne soirée » (faut sérieusement que je pense à me recycler en secrétaire médicale, avec des horaires comme ça… 8h30-12h et 13h-16h30, un ptit 7h/jour, je suis preneuse…).

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 8h51
*Notez au passage ma largesse d’esprit avec le gros quart d’heure de retard que je leur ai octroyé
Ca sonne tellement que, quand on me répond enfin, je pense être tombée sur le secrétariat général de l’hopital, je commence donc par demander le secrétariat de la PMA pour pouvoir parler à une sage-femme de la MIV. En fait, c’était bien le secrétariat PMA, qui me passe Carine. Je redemande quelqu’un de la MIV (parce que je pense être seulement être au secrétariat PMA, tu me suis toujours?), et elle me dit que je suis au bon endroit (tiens, Carine est donc une petite nouvelle…) En même temps, après un peu plus de 11 mois « d’absence », il a du s’en passer des choses (je suis partagée entre l’excitation et le stress concernant ces nouveautés). Carine reprend mon dossier, je lui explique que Pilou et moi souhaitons reprendre les essais en janvier mais que la dernière fois, j’avais du reprendre la pilule pendant un mois. Elle me demande si j’ai mes règles, je lui dit que ça fait pratiquement 100 jours que je n’ai plus eu mes règles et comprend donc que la situation est grave me répond qu’elle va exposer la situation au médecin pour savoir quelle est la prochaine étape, me demande si j’ai encore une plaquette de pilule à la maison, je lui réponds oui, et même que j’ai encore du Duphast*n aussi (on n’est jamais trop prudent… la dernière fois qu’ils m’avaient fait reprendre la pilule sans cycle, j’ai fait une méga hémorragie, j’avais du prendre Dudu qui, heureusement, avait bien aidé. Alors cette fois-ci, après autant de jours « d’inactivité » de mon dedans de moi, ça m’étonnerait que j’y échappe…). Elle me dit qu’elle me rappelle dès qu’elle a les instructions de GynécoLove.

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 11h01
J’imagine que GynécoLove est en train de ponctionner sec à l’heure qu’il est, et bon, je suis pas vraiment un cas urgent (bien que…), donc je ne m’inquiète pas encore.

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 12h22
Oh My G… Put*in de bordal de maaaaarde, pourquoi mon téléphone me demande mon code pin??? Depuis quand il s’est éteint ce petit br*nleur de mes 2??? J’hallucine! Bon… après rallumage et inspection de ma boîte vocale, je n’ai apparemment rien raté. En même temps, GynécoLove doit être en train de manger son sandwich à l’américain à la cafétariat à cette heure-ci. Espérons que ça ne soit pas son jour de consultation aujourd’hui, sinon, je suis mal.

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 15h07
On voit bien que c’est une ptite nouvelle, la Carine, elle me connait pas encore! Si elle croit qu’elle va s’en sortir comme ça, sans daigner me rappeler, elle se fourre le doigt dans l’oeil, c’est moi qui vous le dit! Bon, jveux bien hein, mais les ponctions, c’est le matin et les transferts, c’est le jeudi (ou l’inverse, jme rappelle plus…) alors qu’est-ce qu’ils attendent bordal? Jveux juste savoir si je peux reprendre cette sal*perie de pilule! Déjà que ça me broute grave de devoir me la retaper pendant un mois, autant y aller cash. Si dans 1h elle m’a pas rappelé, jm’en vais lui en donner de mes nouvelles.

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 16h20

Ma patience a des limites. Ni une ni deux, je choppe mon téléphone, je m’isole et je rappelle. Je patiente avec mon Jacques et sa chanson des vieux amants que j’adore, les minutes passent plus vite.   Je redemande Carine de la MIV, qui me répond qu’elle allait justement m’appeler (ben tiens, et si je crois pas celle-là, tu m’en raconteras une autre?) et qui m’annonce que la reprise de la pilule se fera le 14/12 pour enjamber la période de fermeture du centre et que je prenne le dernier comprimé le 04/01/15 pour un J1 dans le courant de la semaine, ce qui me va à merveille puisque ma mission de remplacement se termine le 09/01. Bon, faut encore que tout se passe normalement d’ici là, mais je suis contente de pouvoir profiter de mon w-e d’anniversaire pour picoler un bon coup avant de reprendre une vie sérieuse, du moins niveau alcool.

Aujourd’hui, mardi 2 décembre 2014 – 18h42 

Avec tout ça, j’ai un peu l’impression d’avoir passé ma vie au téléphone ou à scruter son écran toutes les 26 secondes mais je suis rassurée et surtout ravie de pouvoir enfin reprendre les essais bientôt!!!

smartphone-anonymat-vie-privee