Nouvelle synergie

J’ai hésité sur le choix du mot, mais il me semble finalement assez à-propos:

La synergie est un type de phénomène par lequel plusieurs facteurs agissant en commun ensemble créent un effet global ; un effet synergique distinct de tout ce qui aurait pu se produire s’ils avaient opéré isolément, que ce soit chacun de son côté ou tous réunis mais œuvrant indépendamment.

Dixit mon ami Wiki

Effectivement, plusieurs facteurs, bien que n’ayant pas réellement agit en même temps, ont pourtant créé un effet global, moteur d’un changement que j’espère positif et de longue durée.

  • Le premier facteur identifié est bien entendu le rendez-vous avec la Pr. DS. Elle m’a remotivée avec son plan d’attaque et son positivisme. Peut-être que le chemin sera moins long, ou pas, mais l’important, c’est qu’on soit prêts, Pilou et moi, à se remettre en marche, main dans la main.

 

  • Le second facteur, c’est indéniablement ce nouveau souffle que j’ai retrouvé dans ma relation avec Pilou. Il est plus détendu du slip depuis quelques semaines, il a pris du recul par rapport à son boulot et a pris conscience que les OPK n’étaient pas juste un problème d’infertilité, mais que ça me pourri la vie au quotidien (fatigue, épisodes dépressifs, poids,…). Il m’aide un peu plus à la maison (avant, il était très branché « Moi Tarzan, Moi faire le jardin – Toi Jane, Toi faire le ménage, la vaisselle, la lessive, le repassage, la cuisine, etc.) Il a d’ailleurs récemment repassé une manne de linge bien remplie! Et il continue sur sa lancée bricolage à la maison et a peint notre chambre en vue de la livraison de notre nouveau lit. Il parle même de peindre la chambre d’amis. Soufflée, je suis, Amoureuse, encore plus ❤

 

  • Le troisième est en partie la réalisation d’un de mes rêves. Depuis mes 25 ans, je veux faire un vol en parapente et c’est à présent chose faite. On ne peut pas dire que c’était l’éclate totale, j’ai morflé, enfin, surtout mon estomac, tout au long du vol tellement que j’ai tout dégueulé à l’atterrissage. Mais le principal, c’est que mon Pilou était fier de moi, et surtout que j’étais super fière de moi aussi! Un élément de plus à rayer de ma Bucket List (faudrait que je la publie un de ces jours tiens).

 

  • Le quatrième facteur est indéniablement le rdv d’hier chez la diététicienne. J’ai eu un bol monstre sur ce coup-là. Ne sachant pas trop quoi faire, j’ai fait une recherche dans Gogole « diététicienne tournai » et je suis tombée sur plusieurs sites. L’un d’entre eux a attiré mon attention car la diététicienne qui en était l’auteur parlait « d’anti-régime » particulièrement indiqué pour les personnes ayant déjà suivi plusieurs régimes, avec un effet yoyo comme résultat. Comme c’était notre cas à Pilou et moi, je me suis dit que ça semblait particulièrement adapté à notre situation. Nous voilà donc dans son bureau hier soir, à faire ensemble l’analyse de notre prise de poids, chacun à notre tour, chacun avec nos raisons. Sa vision des choses est surprenante. Elle n’impose aucun régime (d’où « l’anti-régime » mentionné sur son site), au contraire, elle estime que les frustrations liées aux régimes sont justement à l’origine de cet effet yoyo et que tant qu’on s’impose des restrictions, le gain de poids est inévitable. Le but de la manœuvre est donc de retrouver les sensations de faim mais surtout de satiété car c’est parce que l’on mange trop que l’on grossit! Nous sommes donc ressortis de là sans aucun plan alimentaire, sans aucune instruction de pesage ou de comptage mais avec des fiches à compléter afin de tenir un journal de bord alimentaire. Depuis ce matin, je note donc tout ce que je mange, à quelle heure et surtout dans quel état émotionnel je me trouve lorsque je mange. J’imagine que ça nous aidera à déterminer quel type de « mangeuse » je suis, et les mécanismes à mettre en place pour manger moins et réussir à me stabiliser à mon poids non pas idéal mais plutôt mon poids « organique ». Elle ne garantit donc pas un nombre minimal de kilos perdus, ni de passer à une dizaine inférieure car c’est mon corps qui va décider seul à quel poids il se sent bien. C’est une méthode qui peut paraître curieuse, mais j’adhère totalement (je fais clairement un blocage sur le côté restrictif des régimes ordinaires). Pilou a eu plus de mal à accrocher car il est très cartésien et a besoin d’un plan à suivre pour ne pas tomber dans l’excès mais la diététicienne lui a fait comprendre qu’il avait un schéma d’obésité hyperplasique (en mangeant, les cellules graisseuses se multiplient, en faisant régime elles réduisent juste en taille, mais en remangeant normalement, les cellules regrossissent et continuent à se multiplier) et qu’il reprendrait d’office du poids après un régime normal. Alors nous voilà partis pour quelques mois voire années de réapprentissage, et pour une fois, ça ne me fait pas peur! Sans avoir l’intention de faire de mon blog un blog sur mon nouvel anti-régime, je ferai des updates après mes rdv avec la diététicienne.

 

Voilà ce qui explique donc également le changement de style du blog.
Il me semblait opportun de l’adapter à cette nouvelle synergie qui semble se dessiner dans ma vie ces dernières semaines, j’espère continuer sur cette voie et trouver l’apaisement, et, je l’espère très fort, la conclusion heureuse du bébé si fort espéré, mille fois imaginé et immensément désiré.

Résultat de recherche d'images pour "new day"

 

 

Publicités

La BBshower

Ou comment s’auto-flageller d’avoir accepté une invitation pour un grand bal composé d’anecdotes pré et post-vêlage, de récits d’accouchements les plus rocambolesques les uns que les autres et de la liste interminable des marques et cicatrices laissées par le passage d’un truc qui ressemble à une pastèque de taille moyenne.

J’ai hésité, vraiment, avant d’accepter. C’est Pilou qui a fini de me convaincre en disant que ça ne servait pas à grand-chose d’éviter ce genre d’évènements, qu’ils feraient toujours partie de la vie et que je ne pouvais pas m’isoler de tout ces personnes qui les vivaient. J’ai donc accepté à contrecœur.

 

J’ai fait bonne figure durant l’organisation, et j’ai eu la chance de ne pas être beaucoup sollicitée, la maman de Miss Z (ma bff) a bien géré.

Le Jour-J a eu lieu hier. J’étais un peu hostile, je me suis raccrochée aux textos envoyés à Choco mais je connaissais bien les filles présentes, et malgré que la majorité soit maman déjà, nous avons discutaillé comme je l’aurai fait avec n’importe quelle copine de mon entourage.
Puis la future maman est arrivée, l’ambiance était sympa, jusqu’au premier jeu. Elle devait deviner les goûts des petits pots pour bébé. Et évidemment, elle a insisté pour qu’on les goûte toutes… C’est sorti tout seul, j’ai pas pu m’en empêcher, je lui ai répondu du tact au tact « c’est pas juste, déjà que j’ai pas de mioche, je dois me farcir leur petits pots dégueu en plus! ».
Petit blanc gênant…
Je me suis dépêchée d’enfourner la cuillère en bouche pour résister à la tentation d’en dire plus.

Puis au fur et à mesure que l’après-midi passait, je me suis rendu compte que malgré toutes les histoires échangées entre mamans, j’avais quand même des choses à dire, sur d’autres sujets certes, mais c’était agréable de voir qu’on pouvait apporter son expérience à d’autres qui ne vivent pas dans la même réalité. Je me suis même plutôt bien marrée avec une non-(encore)-maman, qui s’était installée à côté de moi par hasard, lorsqu’on a passé l’épreuve de la prédiction prénom/date d’accouchement/taille et poids.

Sur le trajet, je me suis dit que, finalement, même si j’ai vécu des moments difficiles à les entendre palabrer sur leurs petites merveilles, ça n’avait pas été aussi terrible que je ne l’imaginais.
Et je me suis aussi rendu compte de l’importance et surtout de la chance que j’ai d’arriver à ne pas m’isoler de tout ça, et de mon amie, comme mon Pilou me l’avait justement fait remarquer (<3).

Miss Z a pris de mes nouvelles ce matin, ça m’a fait super plaisir aussi, elle a même décrété que je serai Tatie Tinkie, ça m’a fait chaud au coeur!

Merci à toutes les mamans délicates et attentionnées qui nous soutiennent et qui font en sorte qu’on ne se sente pas trop mises à l’écart dans certaines situations!

Résultat de recherche d'images pour "bisous"

Liebster Award – version 2016

Je n’ai plus vraiment d’inspiration pour écrire des articles 3615MyLife, censés, amusants ou même intéressants ces derniers temps.

Oh attention hein, tout va bien dans ma petite vie! Mais l’inactivité persistante de ces derniers mois par rapport à l’établissement d’une future potentielle, et somme toute inespérée descendance, ne me donne pas vraiment matière à pianoter.

Alors quand j’ai lu que l’adorable Julys m’avait nominée pour ce fameux Liebster Award, j’ai été plus que ravie et heureuse de pouvoir vous raconter quelques anecdotes.

Voici donc le principe :

  • remercier la personne qui m’a nominée

Julys, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour toi. Pour ton parcours déjà, et pour ta force de caractère qui te permet de toujours te relever et de continuer à avancer. Mais aussi pour ton implication et ta détermination dans « ta vie de tous les jours » pour améliorer la vie des enfants (entre autre). Je te souhaite réellement, sincèrement de réaliser ton rêve, mais pour moi, tu es déjà une formidable PMaman ❤

  • écrire 11 choses insolites sur moi
  1. J’aimerai m’initier au bouddhisme. Ma famille est catholique depuis… toujours j’imagine, mais j’ai une attirance de plus en plus forte pour cette religion/philosophie.
  2. J’ai failli me faire adopter par ma famille d’accueil aux US à la fin de mon année scolaire.
  3. Je crois aux fantômes, ou du moins, à une sorte de manifestation de l’au-delà.
  4. Je suis plus « salée » que « sucrée », je préfère me faire un bon apéro ou une entrée au resto qu’un dessert. D’ailleurs, je ne mange que du pop-corn salé au ciné!
  5. Je suis passée pratiquement par toutes les couleurs de cheveux « naturelles », blonde étant petite, colo brun chocolat et roux à l’adolescence et maintenant, j’ai mixé les deux, brun cuivré^^
  6. Un jour, je devais avoir 8-9 ans, j’ai voulu aspirer l’eau que j’avais fait tomber en renversant mon verre, sauf que je ne savais pas qu’il fallait changer le sac du nouvel aspirateur que mes parents venaient d’acheter. J’ai trouvé que ça fonctionnait vachement bien, mais quand ma mère a voulu s’en servir la fois suivante, il ne fonctionnait plus! Je n’ai jamais avoué ma bêtise, et j’ai même fait porter le chapeau à mon papa (Pardon Maman, Pardon Papa).
  7. Je n’ai jamais eu de grande idole dans ma vie, ni de personnage fétiche (alors que toutes mes amies ne juraient que par Titi ou les MeToYou) mais aujourd’hui, à 31 ans, je suis littéralement accro à Loïc Nottet, au point d’assister à la tournée de DALS à Bruxelles jeudi!
  8. Il me semble l’avoir dit dans la première édition du Liebster mais j’ai fait plus de 15 ans de claquettes, quelques années de « hip-hop » et 3 ans de danse africaine.
  9. Je fais du bruit en dormant, sorte de soupir sonore qui exaspère Pilou quand il doit s’endormir après moi.
  10. Par contre, ça ne dérange pas du tout Yvan, qui dort toujours près de moi depuis plus de 20 ans… Yvan, c’était le prénom de mon chef lors de mon premier job d’étudiante, je ne sais toujours pas pourquoi j’ai rebaptisé mon nounours comme ça
  11. Je rêve d’aller vivre à la mer à ma retraite (mais pas avant car je veux profiter encore quelques années de notre maison avec Pilou).
  • répondre aux 11 questions de la personne qui t’a nominé

/Quelle est ton activité préférée?

J’adore lire. Je n’ai pas assez de temps pour lire autant que je le voudrai mais pour moi, c’est la meilleure façon de m’échapper du quotidien. Quand je suis stressée/triste/préoccupée, je me plonge dans un livre pour tout oublier, mes insomnies sont comblées par des romans de toute sorte.Résultat de recherche d'images pour "livres"

/Es-tu plutôt du soir ou du matin?

Carrément du soir! J’ai horriblement de mal à me réveiller le matin, je repousse toujours le moment de mettre un pied par terre et il me faut au moins 1h pour vraiment être réveillée et fonctionnelle, c’est très handicapant. Le soir par contre, je suis active et peu rester éveillée assez tard.

 

 

/Quelle est ta recette préférée?

C’est marrant parce que je viens de retrouver une recette de mon enfance il y a quelques jours. Ce n’est sans doute pas ma recette préférée mais je ne voulais pas vous offusquer en partageant celle de la sauce bolognaise^^(en plus, c’est bien connu, chaque bolo est différente en fonction de la personne qui la prépare :-p).
En beau français ça s’appelle des « Couques Suisses » mais nous, on appelait ça des c*uilles suisses. C’est une sorte de gros beignet sur lequel on fait fondre du beurre et de la cassonade, un vrai délice! La recette est ici

/Pourquoi as-tu ouvert ton blog?

Comme toute PMette qui se respecte, j’avais envie de partager mon histoire, apporter un témoignage mais au-delà de ça, c’est aussi une échappatoire, l’endroit où je peux coucher mes angoisses, mes coups de g* et toute ma tristesse, tout ce qui n’est pas « socialement acceptable ».

/Quels sont tes projets prioritaires sur ta « to do » liste?

Que des broutilles dans l’urgence (donner des prix de location de mon appart à la mer, envoyer les mesures des châssis pour l’offre de prix des rideaux, faire les courses et les récupérer au Drive,…) et pour le reste… ce put@in de régime de m@rde!!!bcfc53c3

/Quel est la chose dont tu es la plus fière?

C’est tout récent, et tout bête, mais depuis octobre dernier, j’ai commencé à donner mon sang. Mon papa l’a fait pendant de très nombreuses années mais a du arrêter lorsque son diabète a été diagnostiqué, alors c’est un peu comme si j’avais repris le flambeau.

/Quelle est ta couleur préférée?

J’adore le mauve/violet

/Quel est ton plus vilain défaut?

La paresse… ou la gourmandise… ou peut-être l’impatience… Vraiment dur de n’en choisir un car ils sont tous assez vilains à mes yeux!

/Tu pars seule sur une île, qu’emportes-tu?

Des livres et n’importe quel moyen de communication, je déteste rester seule depuis que je suis petite (vive le sentiment d’abandon pas encore intégré…)

/Y a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente? Laquelle?

Je suis la spécialiste quand il s’agit de tester quelque chose de nouveau et d’abandonner quelques jours/semaines/mois plus tard.
J’ai toujours adoré les loisirs créatifs sans jamais vraiment m’y mettre pour de bon (sauf pour mes colis-cadeaux que j’aime confectionner pour des occasions spéciales).
Sinon, je dirai la marche pour commencer mais en vue de faire des trekkings pros par la suite.
Résultat de recherche d'images pour "trekking"

/Ton vœu le plus important pour 2016?

Trouver la paix intérieure, avec ou sans espoir d’enfant.

  • nommer à ton tour 11 blogs

La Reine
La Frite Vernie
Yukie
Choco
Grumpy
Mouchette
Sol
BeSoft
Antanaclase
Clover
Blanche

Pardon à celles qui auraient déjà été nominées par quelqu’un d’autre, et, à vos claviers! 🙂