1+3 gratuits

Me revoilà avec un utérus aussi rutilant qu’un sou neuf.

L’intervention s’est très bien déroulée, j’avoue avoir flippé quand je me suis allongée sur la table d’op à 8h du matin, à vérifier ce que les deux infirmières traficotaient autour de moi pendant que la gynéco référente m’expliquait ce qu’elle allait faire de son côté, j’ai eu envie de m’enfuir en courant un moment de doute. Mais quand le produit s’est répandu dans mon corps, il ne m’aura fallu que quelques secondes pour sombrer (vive le réveil à 5h du mat’).

Je me suis réveillée, presque comme une fleur à 9h30 (presque, parce que j’ai quand même eu une crise de larmes tout aussi soudaine qu’inexpliquée), et à 10h, je retrouvais mon Pilou dans ma chambre individuelle (merci l’assurance hospi à 30 boules par mois). L’anesthésiste a quand même géré grave puisque je ne l’ai pas rencontrée au préalable, et qu’elle a fait opérer sa science sur base d’un questionnaire sommaire, remis le matin même.

S’en est suivie l’attente la plus longue de l’histoire des consults post-op (comment ça j’exagère???), puisque je ne verrai la gynéco que 5h30 plus tard. M’enfin, ça valait le coup d’attendre puisqu’elle m’a annoncé qu’au lieu d’un polype, elle en avait en réalité retiré 4. Ah ben oui, quand même! Selon elle, rien de grave, elle les a quand même envoyé au labo pour analyses, les résultats seront envoyés ultérieurement.
Avant d’être envoyée au pays de Morphée, j’avais pensé à demander à la gynéco de vérifier mes trompes pendant l’intervention, et de fait, je suis juste mal foutue puisqu’elle a retrouvé les entrées, bien cachées, tout à l’arrière, dans le fin fond de mon anatomie, alléluia!

latest-hallelujah-gif-333

En gros, RAS, elle a fait un brin de ménage dans mon dedans de moi, qui a l’air d’avoir ce qu’il faut où il faut, et m’a aussi dit que je pouvais arrêter la pilule, ce que je me suis fait une joie de faire dès ce w-e.

Peut-être était-ce un chouïa prématuré puisque depuis hier, les ragnoufs ont débarqués en fanfare, me faisant me plier en deux de douleur… j’avoue, je n’en mène pas large au boulot mais heureusement, la journée est calme et le nouvel intérimaire que j’ai un peu malmené tout à l’heure n’a pas eu l’air de m’en tenir rigueur…

raw

 

Vivement mon canapé et ma bouillotte ce soir quand même!

 

Un tout, tout, tout grand MERCI à vous toutes pour vos pensées, elles m’ont accompagné tout au long de l’intervention – Bisous bisous ❤

http-_mashable-com_wp-content_gallery_20-perfect-gifs-to-express-your-love_valentine-charlie-brown

Publicités